à l'instant

    • Le portefeuille de la BM au Cameroun évalué à 1000 milliards f cf...

      APA-Douala (Cameroun) De notre correspondant : Mbog Achille — Le portefeuille de la Banque mondiale (BM) au Cameroun, couvrant une quinzaine de projets dans divers secteurs de production, est évalué à 1000 milliards de francs CFA, selon le do...

    • Les actionnaires de la Sonatel en Assemblée Générale le 17 avril...

      APA-Dakar (Sénégal) Par Massamba Sall — Les actionnaires du groupe Sonatel (Société nationale des télécommunications) du Sénégal qui comprend des filiales au Mali, en Guinée, en Guinée-Bissau et en Sierra Léone, sont app...

    • Ali Bongo rentre au Gabon samedi

      APA – Libreville (Gabon) – De notre correspondant : Isaac Mackanga – — Le président gabonais, Ali Bongo Ondimba sera de retour dans son pays samedi, après une convalescence de près de trois mois passé au Maroc, annonce un communiqué de la présidence d...

    Centrafrique-Economie-Croissance

    Le taux de croissance de l’économie centrafricaine estimé à 4,2%

    APA-Bangui (Centrafrique)

    Le vice-gouverneur de la Banque des Etats de l’Afrique Centrale (BEAC), Dieudonné Evoumékou a salué la stabilisation de l’économie centrafricaine, estimant cette année son taux de croissance à 4,2%.

    « Ce taux de croissance nettement au-dessus de la moyenne mondiale et de la sous-région est à encourager pour la stabilisation de la zone monétaire », a indiqué le vice-gouverneur de la BEAC, au terme de la réunion trimestrielle du Comité monétaire pour la RCA tenue jeudi à Bangui.

    Dieudonné Evoumékou a tout de même noté un ralentissement dans le domaine du crédit et à ce niveau, « il faut faire beaucoup attention à la qualité de contrepartie qu’on a en face », a-t-il relevé.

    « La BEAC est en train de relever les défis concernant, entre autres, la croissance, l’industrialisation, les réserves de changes », a-t-il poursuivi.

    L’économie centrafricaine est soutenue par des activités dans les secteurs agricole, sylvicole, minier et commercial. Un retour progressif de la confiance des agents économiques est aussi noté.

    Le ministre des Finances, Henri Marie Dondra a cependant indiqué que l’activité économique a été atone dans le secteur secondaire durant la période sous revue, notamment au niveau des industries manufacturières et des sociétés de production d’électricité et d’eau.


    BB/te/APA

    Réagir à cet article