Côte d’Ivoire -Société-Grève-Négociations

Les fonctionnaires ivoiriens en Assemblée générale pour statuer sur les propositions du gouvernement

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les syndicats de la fonction publique ivoirienne se réuniront, samedi, en Assemblée générale pour statuer sur les propositions du gouvernement et donner une suite à la grève qui a paralysé durant deux semaines l’administration publique et privée du pays, a appris APA ,vendredi, de source crédible dans la capitale économique ivoirienne.

« Nous avons  échangé longuement… Nous sommes dans une discussion. Il y’a des points sur lesquels nous sommes tombés d’accord et des points où la discussion continue », a souligné Théodore Gnagna Zadi, Président de la Plateforme nationale des organisations professionnelles du secteur public de Côte d’Ivoire au terme d’une rencontre avec le Premier ministre et chef du gouvernement ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

« Nous allons donner la primeur de nos acquis à nos camarades demain en Assemblée générale (...) ensuite les perspectives de la lutte pourront être indiquées à nos camarades », a-t-il poursuivi. A propos des deux points qui font l’objet de désaccord, notamment le stock d’arriérés de salaire et les 150 points d’indices, M. Zadi a indiqué que les « discussions se poursuivent ».

Jean Yves Abonga , Porte-parole de l’Intersyndicale des fonctionnaires, s’est pour sa part félicité des avancées enregistrées au cours de ces négociations. «Sur les 6 points  de revendications,  on  a eu des avancés ….ce sont les étapes dans le processus de négociations», a-t-il ajouté.

Les fonctionnaires ivoiriens en grève depuis quelques jours réclamaient entre autres ‘’le retrait des dispositions antisociales de l’ordonnance 2012-303 du 4 avril 2012 portant organisation des régimes de pensions gérés par la CGRAE (Caisse générale des retraités et agents de l’Etat), le paiement effectif et intégral du stock des arriérés dus aux effets financiers des mesures de revalorisation salariale depuis 2009’’ ainsi que ‘’l’intégration des agents journaliers du secteur public à la Fonction publique et l’arrêt des violations des libertés syndicales en Côte d’Ivoire’’.

SY/ls/APA

Réagir à cet article