Côte d’Ivoire-Décentralisation-Collectivités

Les mairies de Côte d’Ivoire paralysées par une grève des agents

APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

Les mairies de Côte d’Ivoire ont été paralysées, mercredi, par une grève de 72 heures lancée par un collectif de syndicats.

Cette grève a fortement perturbé plusieurs mairies d’Abidjan et de l’intérieur du pays où des documents administratifs sollicités par les usagers n’ont pu être délivrés. Des mariages programmés n’ont pu être célébrés.

A travers cette grève, le  Collectif des syndicats nationaux des agents des collectivités territoriales (SYNAPECOCI, SYNAMCI, SYNAPECODI, SYNAPOMUCI) réclame l’annulation de la mesure de suspension du paiement des indemnités de départ à la retraite des agents des collectivités territoriales.

Après des négociations entamées au premier jour de cette grève avec le ministère de l’intérieur et de la sécurité, le collectif a convoqué une Assemblée générale pour ce jeudi à la Bourse de travail de Treichville afin de statuer sur la conduite à tenir.

Le paiement intégral de la revalorisation de la prime de transport,  la prise effective des arrêtés d’application du décret portant organisation de la police municipale et la création de la direction centrale de ladite police, la mise en place effective du statut de la fonction publique territoriale et le paiement effectif des arriérés de salaire des agents des collectivités territoriales des zones ex-CNO (Centre-Nord et Ouest) figurent également sur la table de revendication des grévistes.

Ils réclament enfin, le paiement des indemnités et avantages en faveur de certains fonctionnaires et agents exerçant dans les collectivités territoriales et l’application sans réserve du décret portant non licenciement des agents des collectivités territoriales.

LS/APA

Réagir à cet article