Burkina Faso-Presse-Revue

L'attaque terroriste de Boungou toujours au menu de la presse en ligne burkinabè

APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini

Les journaux en ligne du Burkina Faso commentent largement l’actualité nationale marquée par les réactions suite à la récente attaque terroriste ayant fait 38 morts à l’Est du pays.

«Attaque terroriste sur l’axe Ougarou-Boungou: Macky Sall exprime sa solidarité au peuple burkinabè», titre Fasozine.com, rapportant que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré s’est entretenu vendredi soir au palais de Kosyam, avec son homologue sénégalais Macky Sall, qui a fait une brève escale à Ouagadougou.

Selon le journal en ligne, c’est en provenance de Niamey au Niger, où il a pris part au sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement de la CEDEAO que le président Sall est venu présenter au chef de l’Etat ses condoléances suite à l’attaque terroriste sur l’axe Ougarou-Boungou.

A ce propos, Burkina24.com fait observer que Macky Sall a expliqué que la complexité de la situation se justifie par le fait qu’il s’agit d’attaques asymétriques, où l’ennemi choisit son terrain et le moment de frapper.

«Il (Macky Sall) a regretté que ce soit surtout des populations civiles sans défense, qui partaient à leur lieu de travail, qui aient été assassinées», écrit le confrère qui cite un communiqué de la présidence du Faso.

Pour sa part, Lefaso.net publie un communiqué du procureur du Faso près le Tribunal de grande instance de Ouagadougou dans lequel celui-ci «dévoile l’identité de 29 victimes de l’attaque contre le convoi de Semafo».

Le même site d’information publie un message du Parti Le Faso Autrement au peuple burkinabé suite à l’attaque du convoi de la Société Minière SEMAFO, le 6 novembre 2019 sur l’axe routier Ougarou-Boungou.

Le journal titre à propos : «Recrutement de volontaires pour la défense de la patrie : +Une initiative périlleuse+, selon Le Faso Autrement».

Quant à Wakatséra.com, il reprend un communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC, opposition) annonçant la transformation de son meeting de ce samedi 9 novembre 2019 à Abidjan, en cérémonie de prière et de recueillement, au regard des dernières attaques que le Burkina a subies.


ALK/te/APA

Réagir à cet article