à l'instant

    • Pas de grandes manifestations de joie à Kinshasa

      APA-Kinshasa (RD Congo) De notre correspondant : Mathias Odiekila – — La victoire de Félix Tshisékédi à la présidentielle en RDC proclamée par la Cour constitutionnelle samedi tard dans la nuit, n’a pas suscité dimanche en début d’après-midi à Kinsha...

    • Attaque au Mali : huit casques bleus tchadiens tués

      APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diawara - — Huit casques bleus onusiens de nationalité tchadienne ont trouvé la mort ce dimanche dans une attaque qui a ciblé leur camp à Aguelhok dans la région de Kidal (nord-est du Mali), a...

    • Les Burkinabè dans l’attente d’un nouveau gouvernement

      APA-Ouagadougou (Burkina Faso) De notre correspondant : Alban Kini - — Les Burkinabè sont ce dimanche dans l’attente d’un nouveau chef de gouvernement, 48 heures après la démission de Paul Kaba Thiéba et de tous ses ministres.

    Côte d'Ivoire-TIC

    Les services de Orange Côte d'Ivoire « remis entre 80 et 85% » après l’incendie de son centre technique

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Les services de la société de téléphonie Orange Côte d'Ivoire ont été « remis entre 80 et 85% » après l’incendie de son local technique central survenu fin avril au Plateau, le centre des Affaires d’Abidjan, a dit mercredi le porte-parole du gouvernement, après un Conseil des ministres.

    « Aujourd'hui, les services sont remis entre 80 et 85% à peu près  pour les principaux services qui sont fournis », a indiqué le  porte-parole du gouvernement ivoirien Bruno Koné, lors d’un point de  presse. 

     Orange Côte d’Ivoire a enregistré une  perte de 2 milliards F Cfa en équipements suite à l’incendie de son  centre technique, a annoncé lundi son directeur général Mamadou Bamba.

    Ce  centre technique abrite des milliers de connections reliant les  sociétés de téléphonie locale et les pays du continent africain ainsi  que du monde.

    Le groupe qui lie cet incendie à  un acte criminel a porté plainte devant le procureur de la République.   L’enquête, confiée à la Direction de l’informatique et des traces  technologiques de la police est en cours.

    AP/ls/APA

    Réagir à cet article