à l'instant

    Sénégal- Afrique- Intégration

    L’UA formule des recommandations pour une meilleure intégration monétaire en Afrique

    APA-Dakar (Sénégal) Par Massamba Sall

    Le professeur Victor Harison commissaire aux affaires économiques de la Commission de l’Union africaine (CUA) a révélé mercredi à Dakar un certain nombre de recommandation de la CUA pour parvenir à une meilleure intégration monétaire en Afrique.

    S’exprimant à l’occasion de la réunion ordinaire de l'Association des Banques Centrales Africaines (ABCA), le professeur Harison estime que ses recommandations découlent de la troisième session du Comité Technique Spécialisé (CTS) de l’Union africaine sur les finances, les questions monétaires, la planification économique et l’intégration  organisée les 7 et 8 mars 2019 à Yaoundé, au Cameroun par le Département des Affaires économiques de la CUA.

    Parmi les recommandations du CTS, il est question selon le professeur Harison « d’entreprendre une étude pour déterminer les raisons pour lesquelles la signature et la ratification des instruments juridiques des Institutions financières panafricaines sont lentes et développer une stratégie visant à accélérer le processus qui devrait être présentée à la quatrième réunion du CTS sur les finances, les affaires monétaires, la planification et l’intégration ». 

    Le CTS de la CUA demande aussi de  travailler en étroite collaboration avec l’ABCA en vue de réviser les échéances pour la création de la Banque centrale africaine en se référant au rapport de l’ABCA sur l’affinement des critères de convergence du Programme de coopération monétaire en Afrique. Le professeur Harison a évoqué également l’idée de  « tenir des réunions consultatives avec les communautés économiques régionales (CER) sur les critères de convergence macroéconomique afin de parvenir le plus rapidement possible a un consensus et proposer un calendrier pour leur mise en œuvre ».

    Le commissaire Harison a révélé qu’une délégation de la CUA se rendra à Abuja, au Nigeria en avril 2019 pour discuter avec la Banque centrale du Nigéria des questions liées à l’opérationnalisation de l'Institut monétaire africain de l’UA.

    MS/cd/APA

    Réagir à cet article