à l'instant

    Sénégal-Aviation-Infrastructures-Inauguration

    Macky Sall a inauguré l’Aéroport international Blaise Diagne (AIDB)

    APA-Dakar (Sénégal) -

    Le président Macky Sall, a inauguré jeudi l'Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIDB, 40 km de Dakar, la capitale), lors d’une cérémonie rehaussée par notamment la présence de ses homologues du Gabon, Ali Bongo, de la Gambie, Adama Barrow, de la Guinée-Bissau, José Mario Vaz, et du Premier ministre de Sao Tomé et Principe, Patrice Trovoada.

    "Avec l'AIDB, le Sénégal prend assurément son envol. C'est tout un symbole auquel s'ajoute l'histoire. Celle de Blaise Diagne, un élément de notre patrimoine historique en tant que premier député noir à l'assemblée nationale française. L'AIDB à vu le jour grâce à une somme d'efforts et à une ingéniosité financière", a dit Macky Sall.

    Selon lui, tout Sénégalais doit être fier d'avoir participé à l’édification d’un tel joyau construit pour un coût de 423, 950 milliards de FCFA.

    Selon Abdoulaye Mbodj, directeur général de l'Aéroport international Blaise Diagne de Diass (AIDB), c'est une infrastructure majeure pour le Sénégal. "Le chef de l'Etat s'est personnellement impliqué. Ce qui a été décisif pour l'achèvement de l'AIDB dont le taux d'exécution des travaux était de 30% et celui financier de 50% en 2012 au moment de son accession au pouvoir’’.

    ‘’L'assainissement des finances et le changement de certaines procédures de gestion ont restauré la confiance des bailleurs", a dit M. Mbodj.

    Il a ajouté que ‘’la conjugaison des efforts nous permet aujourd'hui de livrer un joyau de classe mondiale pouvant accueillir annuellement entre 10 et 20 millions de passagers’’.

    "L'infrastructure dispose d'une aérogare de deux niveaux, d'une aérogare pour les pèlerins. Elle a une capacité de 50 millions de tonnes de fret par an et dispose de 82 pavillons", a-t-il dit.

    L'AIDB dont la première pierre a été posée le 4 avril 2007 peut accueillir simultanément 5 vols, y compris ceux de l'airbus A380. Sa tour de contrôle s’élève sur 50m de hauteur et a une surface de 3770m2.

    Au total, 12 aéronefs dont l'avion présidentiel ont participé au défi aérien d'ouverture.

    "L'inauguration d'une plateforme aéroportuaire est très rare en Afrique car, depuis l'indépendance, nos pays ne font que réhabiliter les aéroports existants. J'espère que l'AIDB servira d'exemple. Il sera un hub mondial. Les travailleurs de l'Asecna vont prendre en charge la préservation de l'infrastructure. Toutes les installations sont aux normes. Nous recruterons des personnes bien formées et bien outillés pour le travail que vous nous avez confié", a dit, pour sa part, Mohamed Moussa, directeur général de l'ASECNA.




    TE/cat/APA

    Réagir à cet article