Malawi-Technologies-Femme-Portrait

Malawi : Rachel, figure de la révolution technologique

APA-Lilongwe (Malawi) Par Fazilla Tembo

Rachel Sibande contribue, sans nul doute, à hisser haut le drapeau du Malawi dans le domaine des Technologies de l’information et de la communication (Tic).

À tout juste 34 ans, elle est l’une des fondatrices du premier centre de technologies et d’innovations de son pays : le Malawi hub (Mhub). Cet incubateur permet aux start-ups de développer des solutions technologiques durables répondant aux besoins de diverses organisations publiques et privées du Malawi voire au-delà.

« Le centre offre un espace de coopération aux jeunes innovateurs et entrepreneurs. Il est conçu pour stimuler la créativité et la pensée novatrice », explique Rachel Sibande qui fait partie, selon le célèbre magazine Forbes, des 30 meilleurs entrepreneurs de moins de 30 ans en Afrique en 2016.

Les services proposés par le Malawi hub gagnent du terrain en Afrique australe, principalement en Zambie et au Zimbabwe. « Les start-ups ont élaboré entre autres plusieurs solutions technologiques innovantes pour des agences de développement dans les domaines de la démocratie, de l’observation des élections et de la distribution de l’aide humanitaire », raconte la jeune entrepreneuse.

Lire aussi: Sénégal : la parité politique est réelle, mais...

Insatiable, Rachel Sibande pousse les startupeurs à se transcender pour étoffer leur portefeuille clients. « Nous offrons également une plateforme pour le développement des compétences, le transfert de connaissances, la mise en réseau et le mentorat pour les entrepreneurs et les innovateurs », souligne t- elle.

Avec un doctorat en Informatique obtenu à l’Université de Rhodes (Afrique du Sud), Rachel Sibande s’érige en modèle pour les jeunes qu’elle encourage dans l’acquisition « de compétences techniques et commerciales » afin de créer des solutions efficaces.

Pour faire des émules au Malawi, le centre de technologies et d’innovations organise deux concours nationaux qui facilitent l’accès au financement aux porteurs de projets.

La compétition mettant aux prises les entrepreneurs est intitulé « Que feriez-vous avec 20 millions de kwacha (monnaie locale) », soit 30.000 dollars. Le gagnant de la joute réservée aux étudiants et collégiens empoche 500 dollars.

Lire aussi: Guinée: quand les femmes nourrissent les familles

Rachel Sibande, qui a reçu en 2015 une bourse Google, occupe actuellement le poste de directrice de programme à l’Alliance des Nations Unies pour l’impact numérique.

Figurant également sur la liste des nouveaux créateurs de richesse publiée en 2019 par Forbes, elle a soutenu que le Malawi hub constitue un trait d’union entre les jeunes innovateurs et les experts dans les technologies.


FT/lb/id/cgd/APA

Réagir à cet article