Malawi-Usa-Corruption

Malawi : Washington salue la lutte contre la corruption

APA - Lilongwe (Malawi)

Le gouvernement du Malawi est dissous cette semaine pour cause de corruption.

Le président malawite, Lazarus Chakwera, a engagé le combat contre la corruption. Pour les Etats-Unis, il s’agit de « mesures audacieuses » visant au premier chef des ministres impliqués dans des scandales de corruption.

Selon le Chargé d’affaires de l’ambassade des Etats-Unis à Lilongwe, Jeremey Neitzke, son pays est encouragé par l’engagement de Lazarus Chakwera à débarrasser son administration de la corruption, qui « constitue une grave menace pour le Malawi à travers la dilapidation des ressources publiques et le sabotage de la démocratie et de la confiance des citoyens ».

« Nous sommes encouragés par l’engagement du président Chakwera à faire en sorte que les institutions apolitiques et que ceux qui se livrent à des actes de corruption soient traduits en justice », a poursuivi M. Neitzke qui s’exprimait ce mercredi 26 janvier 2022.

M. Chakwera a dissous l’ensemble de son gouvernement lundi dernier, à la suite d’une tempête de corruption qui a emporté trois de ses ministres depuis août 2021.

Le dernier haut fonctionnaire de l’administration qui a fini par être épinglé est le ministre des Terres, Kezzie Msukwa, qui a été récemment accusé d’avoir reçu des pots-de-vin d’un homme d’affaires influent en échange de terrains de très grande valeur.

JN/fss/te/APA

Réagir à cet article