à l'instant

    • AfSud : 13 morts lors d’une messe de Pâques

      APA-Pretoria (Afrique du Sud) - — Le mur d’une église au KwaZulu Natal, en Afrique du Sud, s’est effondré ce vendredi matin, faisant treize morts parmi les fidèles qui suivaient à l’intérieur du lieu de culte une m...

    • Une mission du FMI attendue au Cameroun le 23 avril

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Une mission du Fonds monétaire internationale (FMI) séjournera au Cameroun du 23 avril au 3 mai prochain, dans le cadre de la 4èmerevue du programme économique et financier appuyé...

    • Maroc: Lancement d’un nouveau produit d’assurance volaille

      APA-Meknès (Maroc) — La Mutuelle Agricole Marocaine d’Assurances (MAMDA) et la Fédération Interprofessionnelle du Secteur Avicole (FISA) ont signé, vendredi à Meknès, une convention d’assurances porta...

    Mali-Terrorisme-Réaction

    Mali : dissolution de la milice dogon «Dana Amassagou» (officiel)

    APA-Bamako (Mali) De notre correspondant : Alou Diwara -

    La milice dogon dénommée « Dana Amassagou » a été dissoute par le gouvernement malien, a annoncé dimanche à Bamako le Premier ministre, Soumeylou Boubèye Maiga, révélant ainsi une des mesures prises par les autorités 24h après le massacre de 134 civils au centre du Mali.

    « Nous avons procédé à la dissolution de la milice +Dana Amassagou+. Nous avons pris d’autre mesures comme l’interdiction de la circulation d'engin à deux roues et le désarmement de tout porteur d'armes », a notamment dit le Premier ministre qui faisait à la presse le compte rendu d’un Conseil des ministres extraordinaire tenu après le drame de Ogassagou (centre du Mali) commis samedi tôt le matin par des hommes armés.

    La milice dogon « Dana Amassagou » opère dans le centre du pays et, selon certains témoins, les auteurs de ces tueries étaient habillés comme des éléments de cette milice.

    Sans donner davantage de précision, le Premier ministre a ajouté que des chefs militaires seraient remplacés, suite à cette attaque qui est la plus meurtrière de ces dernières années au Mali.

    Sous couvert de l’anonymat, plusieurs sources indiquent que des décrets devraient tomber dans la soirée sur ces changements annoncés dans la hiérarchie militaire.

    En attendant, trois ministres dont celui de la Santé et de la Justice ainsi que le porte-parole du gouvernement ont été dépêchés à Ogassagou pour apporter le réconfort de la Nation aux parents des victimes.


    AD/cat/APA

    Réagir à cet article