à l'instant

    Mali Social

    Mali : Les licenciés de l’unité d’appui à la coopération canado-malienne réclament leurs droits

    APA Bamako Mali

    Le collectif des travailleurs licenciés de l’Unité d’Appui à la Coopération Canado-Malienne, (UAP-CCM), dénonce le non-paiement de leurs primes d’ancienneté par l’ambassade du Canada au Mali, a indiqué Anourou Cissé, porte-parole du collectif, lors d’une conférence de presse ce lundi à Bamako.

    Les 32 travailleurs maliens de l’ambassade du Canada, plus précisément de  l’UAP- CCM, ont été licenciés en 2016. Ils estiment que tous leurs droits n’ont pas été payés, en l’occurrence les ‘’primes d’ancienneté.’’

    Le montant cumulé des primes réclamé est de ‘’73 716 372 de francs CFA.’’ En plus de ce montant, le collectif réclame aussi ‘’3 000 000 de franc CFA pour chacun de 32 travailleurs licenciés à titre de dommages et intérêts.’’

    Parlant de la prime d’ancienneté, le collectif rappelle que le code du travail malien dispose que ‘’tout travailleur bénéficie d’une prime d’ancienneté lorsqu’il compte au moins 03 ans de présence continue dans la même entreprise…’’

    Anourou Cissé  ajoute : ‘’or plus de 95% de plus des travailleurs licenciés ont passé plusieurs années de leur vie professionnelle à l’UAP-CCM notamment, 80% des travailleurs licenciés ont passé 11 à 30 ans et 15% des travailleurs licenciés ont une ancienneté comprise entre 4 à 10 ans.’’

    Le collectif affirme avoir contacté l’association malienne des droits de l’homme, ‘’qui l’a soutenu en adressant des lettres de réclamation au ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale ainsi qu’à l’ambassade du Canada au Mali sans succès’’.

    Le collectif indique qu’il mettra tout mettre en œuvre pour entrer sans ses droits.

    ‘’Ayant épuisé les recours de gestion à l’amiable de cette injustice sans succès, nous allons, dans les prochains jours, malgré nous, assigner l’ambassade du Canada en justice devant les travaux compétents de notre pays’’, a déclaré Anourou Cissé, porte-parole du collectif des travailleurs licenciés de l’UAP-CCM.

    AD/of/APA

    Réagir à cet article