Guinée-Culture-Musique-Concert

MHD, roi de l’Afro Trapp, casse la baraque dans un concert géant à Conakry

APA-Conakry (Guinée)

Le roi de l’Afro Trapp, MHD, rappeur français d’origine guinéenne, six mois après son concert raté en septembre 2016 au grand espace de l’Esplanade du palais du peuple de Conakry, s’est racheté, samedi soir, en animant un concert géant au nouveau stade de Nongo situé en haute banlieue de Conakry.

Ils sont des milliers de jeunes mélomanes, qui ont matinalement envahi le stade pour assister au concert de celui qu’ils appellent « l’enfant du pays ».

Au début du concert, en début de soirée, le stade de Nongo, bien qu’illuminé par les projecteurs, brillait des mille feux des téléphones des fans de l’artiste.

Jusqu’à minuit, le stade de Nongo était plongé dans une ambiance musicale sans précédent. Les jeunes reprenaient en chœur les différents morceaux joués par leur idole.

Avant son concert, MHD de son vrai nom Mohamed Sylla, avait annoncé les grandes couleurs, en marge d’une conférence de presse, qu’il a tenue au centre de Conakry.

« J’ai accepté de venir parce que mon premier concert n’a pas eu lieu faute de sécurité. Livrer un concert en Guinée, c’est une chose qui me tient à cœur et pour toute l’Afrique de l’Ouest », a précisé l’artiste international, en présence de son groupe.

« Je ne suis pas en concurrence avec quelqu’un. Maitre GIMS a fait un très bon concert, je suis très content pour lui. Mais, moi aussi je ferais mon maximum », a-t-il promis.

En tournée africaine de juillet à septembre 2016, le concert de MHD prévu en septembre 2016 à l’esplanade du palais du peuple de Conakry avait un connu un déficit organisationnel grave au point qu’il a jeté son micro avant de quitter la scène.

« L’annulation du concert n’est pas de la faute du public mais de l’organisation ». Dans un autre tweet, il poste : « aucune sécurité. La capacité de personnes sur le site qui devait être 40 000 a atteint 120 000 personnes », avait-il réagi sur Twitter.

AB/of/APA

Réagir à cet article