à l'instant

    Côte d’Ivoire-Musique

    Musique: avant ses noces de vermeil, Bailly Spinto se met en jambes à Daoukro

    APA-Abidjan (Côte d’Ivoire)

    Avant la célébration de ses noces de vermeil annoncée pour les prochaines semaines, l’artiste-musicien, Bailly Spinto, le Rossignol de la musique ivoirienne, a offert aux festivaliers de la 14è édition du Festival international des arts et de la culture de Daoukro (FICAD), un spectacle de haute facture à la dimension de son talent, malgré le poids des ans.

    A 67 ans, Galléa Bally Sylvestre dit Bailly Spinto tient la baraque. Le timbre vocal qui a fait de ce natif de Guibéroua (Centre-Ouest) le ‘’Rossignol’’ de la chanson ivoirienne toujours inoxydable avec le même tempo des années 1980 lorsqu’il apparaissait sur la scène musicale ivoirienne, reste au rendez-vous. 

    Accompagné sur le podium par son fils Ange (lui aussi artiste, il fait du reggae), Bailly Spinto enchaine coup sur coup ses titres à succès dont Anoumé, Taxissougnon… Pendant une demi-heure, en non-stop, l’artiste met ‘’le feu’’ à la salle de conférence de l’Hôtel de la Paix.

    Il marque une pause pour ‘’remercier le commissaire général du FICAD, le député Olivier Akoto, pour m’avoir permis de me mettre en jambes. Vous voyez que la voix est encore là. Je sors d’une maladie donc on doit doser, doser (Rires)’’, déclare l’artiste.

    Il en a besoin, car dans quelques semaines (la date n’est pas encore arrêtée) Bailly Spinto célèbrera ses 45 ans de musique. ‘’Je prépare cet évènement avec minutie. Le comité d’organisation travaille d’arrache-pied pour offrir au public ivoirien, aux fans quelque chose de grandiose’’, confie Bailly Spinto à APA.

    Outre une exposition photos de l’artiste, la dédicace d’un livre qui retrace son parcours musical (…),  deux grands concerts dont l’un VIP marqueront ces noces de vermeil. 

    Pour cette fête à Bailly Spinto, sont annoncés les artistes Angéline Kidjo (Bénin), Manu Dibango (Cameroun), Youssou N’dour (Sénégal), Salif Kéïta (Mali), les Ivoiriens John Yalley, Alpha Blondy, Nayanka Bell, Magic System, Monique Séka…précise son entourage.

    ‘’Ce sont des frères et sœurs qui viennent pour m’apporter leur soutien et admiration. Ça me va droit au cœur. Vous avez vu Monique Séka venue jouer avec moi Anoumé sur la scène ? C’est la fraternité’’, se félicite Bailly Spinto, quelque peu amaigri.

    ‘’ Je reviens de loin. Mais ça va’’, insiste l’artiste selon qui la célébration de ses 45 ans de musique ne marque pas la retraite. ‘’Non, je vais juste changer de cap. Après avoir consacré 45 ans de ma vie à la musique, je vais consacrer le reste à ma famille’’, dit-il sans pour autant mettre une croix sur la musique.

    ‘’ Je continuerai, selon mon inspiration, à sortir des albums avec un rythme que je vais me donner’’, insiste Bailly Spinto, auteur de plusieurs titres à succès, notamment, ‘’Taxissougnon’’ (1979), ‘’Gnian na’’ (1980), ‘’Anoumé’’ (1983), ‘’BéhiZoko’’ (1984), ‘’Poignon’’ (1985), ‘’Boly Florence’’ …

    Le riche palmarès de l’une des plus belles voix de la musique ivoirienne est composé de nombreuses distinctions et trophées notamment ‘’le Bélier d’Or de la musique ivoirienne en 1979, un disque d’Or en 1991, un Kundé d’Or en 2008, le Trophée du meilleur artiste de la génération 80 en 2007’’ que l’artiste se plaît à citer. 

    HS/ls/APA

    Réagir à cet article