Ouganda - Kenya - Diplomatie

Ouganda : le fils de Museveni s’excuse après une blague de mauvais goût

APA-Kampala (Ouganda)

Le général Muhoozi Kainerugaba, dans un tweet posté début octobre, a indiqué que l’armée ougandaise pourrait envahir le Kenya et prendre sa capitale Nairobi en quelques semaines.

Tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler, cette recommandation biblique, le général Muhoozi Kainerugaba l’a apprise à ses dépens.

Le fils du président Yoweri Museveni, général de l’armée ougandaise, a été rétrogradé par son père. Sa faute grossière était susceptible de refroidir les relations entre l’Ouganda et le Kenya.

Sur Twitter, le général Muhoozi Kainerugaba a osé dire que ses troupes pouvaient s’emparer du Kenya en quelques semaines seulement. Dans son pays, cette pensée a déclenché un torrent de critiques. Le chef de l’État Yoweri Museveni, dont on dit qu’il prépare son fils au pouvoir, s’est résigné à lui retirer le commandement des forces terrestres.

Le général Muhoozi Kainerugaba s’est excusé pour ses propos peu diplomatiques auprès du Kenya et de son président  William Ruto qu’il décrit comme son frère aîné. « Je lui demande d’accorder le pardon à son jeune frère », a-t-il souhaité. Yoweri Museveni lui-même a aussi présenté ses excuses au Kenya au nom de son fils de 48 ans.

WN/as/fss/id/APA

Réagir à cet article