Maroc-Presse

Politique, économie et social au menu des quotidiens marocains

APA-Rabat (Maroc) -

Les quotidiens marocains parus ce vendredi consacrent leurs Unes à divers sujets notamment l'union maghrébine, le partenariat Maroc-UE, l'équité fiscale et la sécurité routière.

+Bayane Al Yaoum+ indique que vingt-huit ans après sa création, l'Union du Maghreb Arabe est dans une situation de blocage qui hypothèque l’avenir de la région.

La publication fait savoir que depuis des années, les manœuvres politiques et diplomatiques du régime militaire algérien visent le Maroc et son intégrité territoriale, relevant que la fermeture des frontières a impacté les relations économiques et mis à rude épreuve l’économie des zones frontalières.

Les manœuvres du régime algérien qui vont à l’encontre des droits nationaux légitimes du Maroc constituent la principale entrave à l’intégration maghrébine, estime-t-il.

+L’Economiste+, qui aborde l’équité fiscale, souligne que la cartographie de la contribution aux recettes de l’impôt sur les sociétés (IS) "est le parfait exemple de la principale faiblesse structurelle du système".

Il relève que la charge fiscale est excessivement concentrée sur une petite population d’entreprises, précisant que près de 40% du rendement de l’IS proviennent d’une centaine de sociétés.

Selon lui, cela devrait interpeller au moment où la pression sur le budget de l’Etat est au maximum.

"Des sociétés qui assurent leurs obligations fiscales affrontent au quotidien une concurrence déloyale fondée sur la triche à l’impôt", déplore-t-il, estimant que contre ce fléau, il n’y a pas de solution miracle, mais le statu quo n’est pas non plus acceptable au nom du principe constitutionnel de l’égalité devant l’impôt.

+Al Ittihad Al Ichtiraki+ commente les accidents de la route. Le journal note que ces accidents n’ont pas seulement un coût humain déplorable, mais également un coût économique important qui dépasse 12 milliards de dirhams annuellement, ce qui représente 2,5% du PIB.

Il fait observer que malgré les campagnes de sensibilisation et les moyens dédiés à la prévention, le nombre des victimes ne cesse d’augmenter.

Selon le journal, le Maroc est appelé aujourd’hui à mettre en place une stratégie globale et lancer une mobilisation nationale pour lutter contre les accidents de la route, car, souligne-t-il, leur nombre et les pertes qu’elles engendrent ne sont plus acceptables.

+Libération+ cite une déclaration du ministre de l'Agriculture et de la pêche maritime, Aziz Akhannouch qui a affirmé que le Maroc et l'Union européenne (UE) œuvreront pour le renforcement de leur partenariat en vue de "construire des relations plus fructueuses et plus intenses à l’avenir.

"Nous avons décidé d'augmenter la fréquence de nos rencontres et de voir le développement et le partenariat pour l'avenir", a-t-il déclaré à la presse, à l’issue de ses entretiens avec le Commissaire européen à l’environnement, aux affaires maritimes et à la pêche, Karmenu Vella, en marge de la cérémonie d'ouverture du salon Halieutis à Agadir.

+Akhir Saâ+ fait savoir que cinq instances lancent une initiative d'intégration régionale du nord, l’ouest et le centre de l'Afrique.

Ce rassemblement ambitionne de renforcer l'intégration régionale en Afrique, en vue de faire face aux défis auxquels fait face le continent, comme le terrorisme, l'instabilité politique et l'immigration, souligne-t-il.

Au volet sportif, +Assabah+ écrit que les propos de Gianni Infantino, président de la FIFA, ont ravivé l'espoir des Marocains pour organiser la Coupe du monde.

Selon la publication, Infantino avait déclaré à des médias suisses que la Coupe du monde 2026 sera organisée dans plusieurs pays, en particulier ceux ayant déjà présenté leur candidature.

HA/APA

Réagir à cet article