Congo-Presse-Revue

Politique et inondations en vedette dans la presse congolaise

APA-Brazzaville (Congo) De notre correspondant : Léon Charles Moukouri

Les journaux congolais, parus ce mercredi, traitent essentiellement du débat sur un éventuel report de l’élection présidentielle prévue en 2021 et de la reconstruction annoncée de la Corniche de Brazzaville endommagée par les récentes pluies diluviennes.


La Semaine africaine indique que « le Rassemblement pour la Démocratie et le Développement (RDD) appelle à l’organisation des Etats généraux de l’opposition ». En effet, rapporte ce média, « Jean Jacques Serges Yhombi-Opango, vice-président de ce parti et par ailleurs fils de l’ancien président de la République Joachim Yhombi-Opango (1977-1979) a réitéré, au cours d’une conférence de presse, l’appel de sa formation politique au « rassemblement de toute l’opposition pour l’alternance démocratique dans le pays en 2021 ».

Pour sa part, Les dépêches de Brazzaville traitent du possible report de l’élection présidentielle. Dans le quotidien national, Pascal Tsaty Mabiala, premier Secrétaire de l’Union Panafricaine pour la Démocratie Sociale (UPDS, opposition) soutient que « sa proposition de reporter la présidentielle de 2021 à 2023, fortement critiquée par les acteurs politiques de toutes obédiences, n’est pas un moyen de violer la Constitution ou simplement de prolonger le mandat du président actuel (Denis Sassou-N’Guesso), mais un compromis pour une meilleure alternance démocratique dans le pays ».

En ce qui concerne la lutte contre les inondations, Les dépêches de Brazzaville annoncent « la volonté du gouvernement d’interdire le lotissement dans les zones périphériques ».

Dans un souci d’épargner la population des dangers liés à «  l’ensablement, à l’érosion, aux glissements de terrains et aux inondations », le ministre des Affaires foncières et du Domaine public, Pierre Mabiala a annoncé, hier mardi, la nouvelle mesure de l’exécutif.

De son côté, Le Patriote rapporte que Jean-Jacques Bouya, le ministre de l’Aménagement, de l’Equipement du territoire et des Grands travaux a promis de rénover la Corniche de Brazzaville construite il y a quatre ans (seulement) par China Road and Bridge Corporation (CRCB) pour 72 milliards F CFA.

Edifiée en janvier 2016, une partie de la Corniche de Brazzaville, surplombant le fleuve Congo, s'est effondrée le 9 janvier dernier suite à des pluies torrentielles.

LCM/id/cd/APA

Réagir à cet article