à l'instant

    Sénégal - Tics

    Pour la construction d’une économie numérique ‘’forte’’ au Sénégal

    APA - Dakar (Sénégal)

    L’Administrateur Général de GAINDE 2000, Ibrahima Nour Eddine, Diagne a plaidé jeudi à Dakar, pour la construction d’une économie numérique ‘’forte’’ au Sénégal, soutenant que le pays a les atouts pour rivaliser avec les pays du continent que l’on cite souvent en matière d’avancées technologiques.

    « Le Sénégal a les atouts et quelques éléments probants de construction d’une économie numérique, mais il y a un défaut d’articulation qui peut être corrigé par une approche volontariste et affirmée de l’Etat », a dit M Diagne, en marge de la 3 eme édition de ‘’Start up challenge’’, un concept elaboré par GAINDE 2000 dans le cadre de sa politique RSE (responsabilité sociétale d’entreprise).

     Le thème de cette édition est : « Transformation numérique du Sénégal : comment réussir le pari ? »

    Appelant à un Etat stratège pour la construction de l’économie numérique, M Diagne rappelle à ce propos que l’Etat est le seul acteur capable d’entrainer toute l’économie d’un pays.

    Selon lui, la volonté politique est déjà affirmée, mais, a-t-il souligné, il faut la soutenir et l’articuler pour booster le numérique dans le pays.

     Parlant des objectifs du concours ‘’Start up challenge’’  il explique qu’à travers cette initiative, GAINDE2000  vise à mettre en compétition des universités privées comme publiques du pays qui évoluent dans le secteur de l’économie numérique et de pouvoir révéler leur talent et leur engagement sur des problématiques  technologiques mais appliquées aux réalités sociales et économiques du pays.

     A travers ce concours, a poursuivi Diagne, GAINDE 2000 recueille les étudiants candidats  dans ses incubateurs où  ils auront accès à toutes les infrastructures du GIE pour pouvoir vendre leurs services.

     « Nous sommes dans une relation de sous traitance avec eux pour les familiariser à l’entreprise et leur permettre de s’initier aux réalités du marché », a-t-il précisé.

    Donnant son sentiment sur le niveau des participants au concours « Start up challenge » l’Administrateur Général de GAINDE 2000 se réjoui de constater que la jeunesse sénégalaise est « très vibrante, très imaginative et entreprenante ».

     Selon lui, c’est un réconfort de savoir que ce pays recèle de ce potentiel qui pourrait être valorisé à bon escient.

    Interrogé par APA, le finaliste du concours 2017 de « Start up challenge », Sidya Dieng, pensionnaire du département Informatique appliquée de l’Université Assane Seck de Ziguinchor, a fait part de son sentiment de « fierté et de bonheur ». Il a promis de saisir cette opportunité pour concrétiser ses idées de projets.

    OF/APA

    Réagir à cet article