Sénégal-Présidentielle-Campagne

Présidentielle sénégalaise : A Saint-Louis, Macky Sall mobilise et raille l'opposition

APA-Saint-Louis (Sénégal) Envoyé spécial : Oumar Dembélé-

La caravane du président sortant Macky Sall a traversé lundi la zone centre jusqu’au nord du pays où, notamment, dans l’ancienne capitale Saint-Louis, il a terminé sa deuxième journée de campagne par un grand meeting qui a drainé une importante foule.

Dans la ville tricentenaire où il est arrivé en début de soirée en provenance de Louga, le président sortant a été accueilli par des responsables politiques locaux et par une immense foule arborant des t-shirts à son effigie.

La fatigue se lisant à sa prise de parole à la suite des interventions de plusieurs responsables politiques de la localité, le candidat de la coalition  Benno Bokk Yaakaar a tenu toutefois à esquisser quelques pas de danse sur un tube que le chanteur Youssou Ndour lui a dédié pour sa campagne.

Sans manquer de faire des promesses à la population de cette ville côtière, Macky Sall a rappelé celles qu'il avait faites sur la pêche (licences, subvention moteurs pirogues). Ainsi, a-t-il noté en cas de réélection, que la « subvention » serait renforcée sur le prix du carburant des pirogues et sur les gilets de sauvetage pour réduire les accidents en mer.

Par ailleurs, a-t-il estimé, la messe est déjà dite dans cette région qui compte un électorat de 504.867 personnes. Il se fixe ainsi un taux de « 75 % » au soir du 24 février prochain, date du premier tour de l’élection présidentielle qu’il espère remporter.

A Saint-Louis et Louga, où on a vu une démonstration de force des leaders locaux de la mouvance présidentielle, Macky Sall a surtout mis en exergue ses réalisations à travers le Programme d'urgence de développement communautaire (PUDC) mais également « le PSE (Plan Sénégal émergent) qui a fait ses preuves ».

Lors de son passage à Kébémer, ville d’origine de son prédécesseur Abdoulaye Wade, il a brièvement « salué » son ex-mentor politique auprés de qui il n’est pas cependant en odeur de sainteté.

Mais dans la région de Louga, d’où est originaire le prédécesseur de son prédécesseur, Abdou Diouf, Macky a demandé à son allié Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du Parti socialiste, « de transmettre ses hommages à cet homme d’Etat (…) qui sait que c’est Dieu qui donne le pouvoir ».

Il n’a pas raté également les quatre candidats de l’opposition, dont il a dit en wolof qu'il n'était pas «leur égal ». « Nous allons les battre à plate couture. Mais laissez-leur se faire de la publicité le temps des 20 jours (de campagne) », a-t-il raillé.

Ses compagnons n’ont pas été aussi en reste, lui tressant des lauriers tout en estimant que cette tournée n’est qu’une « formalité » parce que son « bilan plaide largement en faveur de sa réélection » pour cinq ans après son premier mandat de sept ans.

Après l’étape de Saint-Louis où il a passé la nuit, Mcky Sall poursuivra sa tournée ce mardi dans la zone nord, notamment dans les communes de Dagana et Podor où il sera notamment reçu par sa nouvelle alliée Aissata Tall Sall.



ODL/te/APA

Réagir à cet article