à l'instant

    Côte d’Ivoire-Maroc-Technologie

    Dénonciation des manipulations sur le signal d’internet en période électorale

    APA-Tanger (Maroc) Salif YALEKOUE-Envoyé spécial

    L’influence des réseaux sociaux a été présentée, vendredi soir, à Tanger au Maroc comme un instrument important dans les processus démocratique si bien que sa régulation s’impose selon plusieurs acteurs.

    Selon le journaliste malien, Salif Sanogo, qui officie à la BBC (British Broadcasting Corporation) « avec l’apport des réseaux sociaux, la donne a complètement changé » surtout en Afrique, citant les cas du Sénégal avec le mouvement « Y’en a marre », les activistes au Mali qui ont fait reculé le pouvoir dans le cadre d’un changement de la constitution.

    L’observateur de l’actualité africaine qui s’exprimait à la tribune d’un congrès de la technologie et de l'innovation « CyFy Africa 2018 » qui se tient à Tanger  au Maroc s’inquiète toutefois de la régulation de l’internet par les pouvoirs publics.

    « Il faut la régulation, les dirigeants africains coupent  le signal ou le ralentissent », dénonce M. Sanogo qui en appelle à la promotion de réseaux sociaux plus accessibles aux populations  qui privilégient le vocal.

    Samir Saran Président de la fondation Obersvateur Research ,  estime à son tour qu’on  « ne peux   pas faire confiance au gouvernement pour la régulation ». « Le gouvernement a perdu sa crédibilité au niveau du peuple », a-t-il ajouté.

    C’est la première fois que cette conférence sur la technologie et l’innovation se tient en Afrique. Plusieurs experts des  technologies, des économistes, des financiers, des journalistes participent à cette  6ème édition.

    SY/ls/APA

    Réagir à cet article