à l'instant

    Centrafrique-Armée-Humeur

    RCA : des soldats retraités manifestent pour des arriérés de salaire

    APA-Bangui (Centrafrique) De notre correspondant : Pierre Koutoukpe -

    Des dizaines d’anciens éléments de l’Armée nationale centrafricaine (Faca), admis à faire valoir leur droit à une pension de retraite depuis l’année dernière, ont poursuivi ce mardi leur deuxième jour de manifestations dans les rues de Bangui pour exiger le paiement immédiat de 11 mois d’arriérés de solde ainsi que l’application de mesures d’accompagnement.

    Ces vétérans ont bloqué plusieurs ronds-points de Bangui, entrainant du coup la perturbation de la circulation dans la capitale, particulièrement au sud-ouest. Ces anciens militaires, qui n’en sont pas à leur premier mouvement d’humeur, ont refusé de participer à une rencontre où étaient présents le Premier Ministre, Simplice Mathieu Sarandji, les représentants des Etats-Unis et de la mission de formation militaire de l’Union européenne (UE).

    Soulignant qu’il n’a jamais été question de « mesures d’accompagnement » pour les anciens militaires, le Premier-ministre centrafricain a indiqué que le paiement des arriérés de solde a été effectué grâce à l’appui financier des Etats–Unis par le truchement de l’Union européenne.

    Abondant dans le même sens, le Major Aaron Testa, représentant militaire de l’Ambassade des USA en Centrafrique, a informé que la RCA et les USA ont signé un accord n’incluant pas des mesures d’accompagnement pour les militaires retraités mais uniquement le paiement des arriérés de solde.

    Le Premier Ministre reproche entre autres aux manifestants de ne pas vouloir discuter avec lui ou avec leur ministère de tutelle mais avec seulement le Président Faustin Archange Touadéra.

    Selon Simplice Mathieu Sarandji, les manifestants souhaitent qu’on verse 35 millions F CFA à chaque général à la retraite, 30 millions à chaque officier supérieur, 25 millions à chaque officier et 20 millions à chaque sous-officier et soldat du rang.

    La reconstruction de l'Armée centrafricaine, engagée en 2016 par la communauté internationale, a entraîné le départ à la retraite de 800 éléments des Faca en 2018.


    BB/id/cat/APA

    Réagir à cet article