à l'instant

    RD Congo Sécurité

    RD Congo : au moins deux morts lundi à Goma (police)

    APA Kinshasa (RD Congo).

    Au moins deux personnes, un civil et un policier, ont été tués lundi à Goma, chef-lieu de la province du Nord-Kivu (Est du pays), où il y a eu des affrontements entre la Police nationale congolaise (PNC).

    Des manifestants avaient aussi érigé des barricades dans certains axes routiers de la ville suite au mot d’ordre de ville-morte lancé par des associations de la société civile dont le mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA).

    Dans un bilan livré à la mi-journée sur les antennes de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC), le porte-parole de la police, le colonel Pierre Rombaut Mwana Mputu, a dénoncé « l’instrumentalisation de la jeunesse par des opérateurs politiques ».

    Il a fait état d’un civil tué lors de ces affrontements, d’un policier grièvement blessé et de l’incendie d’un sous-commissariat de la police.

    Ces personnes qui « commanditent » les violences devront répondre de leurs actes devant la justice, a-t-il annoncé, sans plus de précision sur le nombre ni l’identité des personnes qui auraient été arrêtées.

    De son côté, le commissaire provincial de la police au Nord-Kivu, Place Nyembo a donné le bilan d’un « civil tué par balle perdue » et « d’un policier tué avec des grosses pierres » ainsi que de nombreux blessés.

    Les deux officiers ont relevé que la situation était sous contrôle depuis le début d’après-midi.

    Tandis que le Collectif d’actions de la société civile qui a appelé à une journée ville-morte le lundi 30 pour réclamer les élections livre, pour sa part, un bilan de cinq morts dont quatre civils et un policier.

    Par ailleurs, cette journée ville-morte a été également suivie à Kisangani, dans la province de la Tshopo (toujours à l’Est de la RD Congo) où elle n’a pas eu la même ampleur qu’à Goma.

    MYW/of/APA

    Réagir à cet article