à l'instant

    • André Ayew nommé capitaine des Black Stars du Ghana

      APA-Accra (Ghana) — Le sélectionneur de l’équipe nationale de football du Ghana, Kwesi Appiah a nommé André Ayew capitaine de l’équipe à l’approche de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 prévue en Egy...

    • La France offre deux aéronefs à l’Armée de l’air sénégalaise

      APA-Dakar (Sénégal) Par Marilda Kandéty — La France a cédé, au Sénégal, deux aéronefs qui participeront notamment à la formation des pilotes de l’Ecole de l’Armée de l’air située à Thiès, à 70 km de Dakar, a appris APA jeu...

    • Quand les voleurs hantent les cimetières de N'Djamèna

      APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé – — Les voleurs sévissent de plus en plus dans les cimetières de N’Djamèna, la capitale tchadienne, où non contents de s’enfuir avec les motos des personnes venues enterrer leurs morts...

    Sénégal-Economie-Numérique

    Sénégal : Gaïndé 2000 souhaite amener cinq start-ups au CES 2020

    APA-Dakar (Sénégal)

    Le Gie sénégalais Gaïndé 2000, spécialisée dans le domaine des TIC, souhaite amener cinq start-ups innovatrices à l’édition 2020 du Consumer Electronics Show (CES) de Las Vegas, a annoncé, lundi soir à Dakar, son directeur de l’innovation, Mouhamed Diouf.

    Pour réussir ce pari, Gaïndé 2000 mise notamment sur la communication « pour permettre aux uns et autres de comprendre ce qui se fait », mais aussi de se rapprocher des institutions et des entreprises intéressées par les TIC afin que ces dernières parrainent les start-ups appelées à effectuer le voyage de Las Vegas, a indiqué M. Diouf, à l’occasion d’une restitution de la participation sénégalaise à l’édition 2019 de la CES.

    Selon lui, la présence des start-ups sénégalais au CES 2019 a été « très timide » à cause d’un certain nombre de difficultés liées à l’obtention du visa pour les Etats-Unis, mais aussi à l’absence de moyens suffisants pour effectuer le déplacement.

    Et c’est pourquoi, a-t-il dit, l’Etat du Sénégal à l’instar du Maroc ou de la France doit soutenir davantage les start-ups pour une plus grande visibilité du Sénégal au niveau international et favoriser en conséquence la création d’un écosystème numérique porteur de développement.  



    ARD/te/APA

    Réagir à cet article