à l'instant

    Sénégal-Médias-Règulation

    Sénégal : le CNRA met en garde la Télévision futurs médias

    APA-Dakar (Sénégal) -

    Le Conseil national de régulation de l’audiovisuel (CNRA), dans un communiqué reçu mercredi à APA, a adressé « des mises en garde » à la Télévision futurs médias (TFM, privée) suite aux « dérapages » lors de son émission «Jaakarlo bi, en wolof face-à-face) » qui porte sur des faits de société.

    A l’occasion de cette émission diffusée le 9 mars, au lendemain de la Journée internationale de la femme, le chroniqueur, Songué Diouf, « a soutenu, selon le CNRA, que les femmes sont responsables des viols qu’elles subissent à cause de leurs choix vestimentaires ou de leur plastique ».

    « De tels propos sont d’une gravité extrême et l’exigence du respect de la réglementation en matière de traitement de sujets touchant l’honneur et l’intégrité de la personne humaine a été bafouée lors de cette émission, ce qui justifie ces mises-en-gardes », peut-on lire dans un communiqué parvenu à APA.

    Les psychologues Ndeye Khaira Thiam, Aminata Mbengue et la juriste Fatima Sall ont d’ailleurs annoncé avoir porté plainte contre M. Diouf.

    Pointant du doigt la responsabilité du chroniqueur qui a fait « d'un sujet aussi grave, un objet de dérision » le CNRA a invité la TFM « à mettre un terme définitif à de pareils manquements et à éviter toute rediffusion de l’émission du 09 mars 2018, sous peine de l’application des sanctions prévues par la loi. »

    L’instance de régulation a profité de l’occasion pour rappeler à l’ensemble des médias que leur rôle « n’est pas de mettre en péril la sécurité des personnes ni en cause leur dignité. »


    ARD/cat/APA

    Réagir à cet article