Sénégal-Religion-Pèlerinage

Sénégal : le pèlerinage catholique prévu du 24 août au 13 septembre

APA-Dakar (Sénégal) Par Abdourahmane Diallo

L’édition 2019 du pèlerinage aux lieux saints de la chrétienté, placée sous le thème : Pèlerins de l’annonciation : « Je suis la servante du Seigneur », aura lieu du 24 aout au 13 septembre a annoncé, mardi à Dakar, le président du Comité Interdiocésain National des Pèlerinages Catholiques (CINPEC), Mgr Paul Abel Memba.

Durant ce périple de trois semaines, les fidèles chrétiens passeront 10 jours en terre sainte d’Israël, soit cinq jours dans la région de Jérusalem et cinq jours dans la région de Nazareth, a indiqué Mgr Memba, soulignant que ce trajet, encore appelé, ‘’le cinquième évangile’’ « aide les chrétiens à vivre le mystère de la personne du Christ ».


L’étape d’Israël sera suivie de celle de Rome qui durera également cinq jours et sera centrée sur l’Eglise universelle, a ajouté le président du CINPEC qui s’exprimait lors d’un point de presse dédié à ce voyage spirituel.


« C’est à cette occasion que les pèlerins sont reçus en audience avec d’autres chrétiens par le Pape François où il leur délivre un message sur ce qu’il attend de tous les chrétiens du monde », a expliqué le prêtre.


Après l’étape de la capitale italienne, les pèlerins vont se rendre au sanctuaire de Lourdes, dédié à la Vierge Marie. « C’est la dimension mariale de pèlerinage (…) où les chrétiens participeront à la messe internationale où tous les pèlerins de toutes les nationalités vont communier avec l’eucharistie », a-t-il.


Pour participer au pèlerinage, les fidèles chrétiens doivent remplir les conditions suivantes : être baptisé, être apte physiquement et avoir moins de 70 ans sinon disposé d’une certification médicale, s’inscrire en bonne et due forme et verser un montant de 2.700.000 F CFA tous frais confondus.


Ce montant, précise Mgr Memba, prend en compte, sauf l’argent de poche du pèlerin, tous les frais liés au pèlerinage : billet d’avion Dakar-Israël-Rome-Lourdes-Dakar, assurance de voyage, frais d’hébergement, restauration, transport au sol et frais de visa.


Au-delà de la subvention de 300.000 F CFA qu’accorde le CINPEC à chaque pèlerin, l’organisation prend en charge également les billets du personnel d’encadrement des quelque 350 candidats que compte convoyer l’Eglise catholique sénégalaise aux lieux saints de la chrétienté.


Mgr Paul Abel Memba a profité de l’occasion pour demander à l’Etat de leur fournir un local adéquat pour pouvoir accueillir leurs pèlerins et bien préparer leur voyage.


De plus, le prêtre a demandé de permettre aux parents de ceux qui ont déjà effectué le voyage de le faire parce que « le pèlerinage ne doit pas être vu comme du tourisme religieux mais plutôt une occasion pour approfondir sa foi chrétienne pour ensuite la propager auprès des fidèles ».  



ARD/te/APA

Réagir à cet article