Tchad-Armée-Divers

Tchad : trois officiers arrêtés pour avoir torturé une femme

APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé

Trois officiers de l’armée appartenant à la Garde nationale et nomade du Tchad (GNNT) ont été arrêtés et présentés, jeudi, par le premier substitut du procureur de la République près le tribunal de Grande instance de N’Djamena, Gérard Nedeou Teebdeou.

Face à la presse, le procureur Gérard Nedeou Teebdeou a déclaré que le lieutenant-colonel Mahamat Haroun, l’Adjudant Djetoloum Mendjino Bienvenu et le sergent Barka Djekaoussem Dandionadji ont torturé la dame Achta Abakar, dans la région du Lac Tchad (300 kilomètres de N’Djaména). Une information judiciaire est ouverte contre un quatrième présumé tortionnaire, le lieutenant Babikir Souleymane qui n’est pas encore arrêté.

Le substitut du procureur Gérard Nedeou Teebdeou a expliqué que c’est sur plainte de l’association Voix de la femme qui a reçu l’assentiment de la partie civile Achta Abakar, la victime, que la justice s’est saisie de l’affaire.

Les trois présumés tortionnaires sont inculpés, selon le procureur, d’actes de torture, séquestration, coups et blessures volontaires.

La vidéo dans laquelle l’on voit la dame Achta Abakar en train d’être fouettée par deux hommes en tenue militaire a été diffusée sur les réseaux sociaux en mi-février 2019.



AHD/te/APA

Réagir à cet article