Tchad-Société

Tchad : un défenseur des droits humains gardé à vue

APA-NDjaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé

Le secrétaire général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l'Homme (CTDDH), Mahamat Nour Ibedou a été placé en garde à vue par la section criminelle de la police judiciaire de N’Djaména.

Cela fait suite à son audition après une plainte de Bokhit Bahar Mahamat Itno (cousin du chef de l’Etat) qui a été accusé par la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l'Homme de torture sur trois personnes, dans son jardin, à quelques kilomètres de la ville d’Abéché, à l’est du Tchad.

Selon des sources policières, M. Bokhit estime être diffamé par la CTDDH qui avait écrit : « Se prévalant de son statut de frère cadet du commandant de la force mixte Tchad-Soudan et de son appartenance à la famille Itno au pouvoir, Bokhit s’est permis sans vergogne d’avoir une prison privée et de torturer à sa guise des citoyens ».

Le sort du secrétaire général de la Convention Tchadienne pour la Défense des Droits de l'Homme (CTDDH), Mahamat Nour Ibedou, reste entre les mains du parquet de grande instance de N’Djaména dont le procureur décidera de sa mise sous mandat de dépôt ou pas.


AHD/te/APA

Réagir à cet article