à l'instant

    Togo - Presse - Revue

    Togo : l’ouverture du dialogue politique diversement vue par la presse

    APA - Lomé (Togo)

    Annoncé pour s’ouvrir jeudi 15 février, le dialogue politique au Togo occupe une place de choix dans les journaux parus ce lundi.

    « Crise togolaise et sa médiation : la date du dialogue connue, mais la « telenovela » se poursuit », écrit ‘’Togo Matin’’ qui note que la « coalition des 14 tient un mauvais rôle ».

    La médiation conduite par le Ghana et la Guinée, en vue de permettre aux protagonistes de la crise de se retrouver, a fait un grand bond le vendredi dernier avec la publication du communiqué annonçant le dialogue inter togolais pour le 15 février, rappelle le nouveau quotidien privé togolais.

    Mais vite, poursuit-il, « les émissaires ghanéens et guinéens, tous les Togolais et la communauté internationale se sont rendus compte que la « telenovela » du dialogue basée sur un ping-pong interminable entre acteurs et surtout la radicalisation de la position de l’opposition, n’est pas pour autant terminée ».

    Et le journal de conclure que « la coalition n’est pas prête à s’émanciper du carnaval qu’elle offre depuis des mois dans les rues de Lomé », faisant allusion à la manifestation populaire du week-end.

    « Pourtant le communiqué en question enjoint aux deux camps, la suspension des manifestations publiques de rue à compter de la publication de la date du dialogue et ce, jusqu'à sa tenue et pendant son déroulement », s’étonne Togo Matin.

    Le même quotidien informe, par ailleurs, que « le Mouvement des Femmes unir (MFU) a organisé le samedi 3 février, une séance de prière œcuménique à Lomé » pour « rendre grâce à Dieu et prier pour la paix au Togo ».

    « Enième dialogue politique au Togo : à peine annoncé que de violentes passes d’arme entre pouvoir et opposition », titre ‘Le Correcteur’ en manchette.

    Le bihebdomaire revient sur le communiqué rendu public par la coalition, et la sortie de Gilbert Bawara, le ministre de la fonction publique, quelques heures après l’annonce de la date du dialogue. « Bawara toujours dans ses missions de torpilles », commente-t-il en titre.

    Le quotidien ‘’Liberté’’ informe que « la coalition prend acte » de la date d’ouverture du dialogue, « et demande des clarifications ».

    « Enfin ! », lance Canal D en manchette : « la date du 15 février prochain pour de sincères assisses », écrit le journal qui se demande : « quelles conditions pour un dialogue réussi ? ».

    NML/of/APA

    Réagir à cet article