Afrique - UA - Président - Élection

UA : Moussa Faki Mahamat rempile

APA-Addis Abeba (Ethiopie)

Le président de la Commission de l'Union africaine (CUA) a été réélu, samedi soir, pour un mandat de quatre ans.

Sans surprise, Moussa Faki Mahamat (60 ans) reste à son poste. Le diplomate tchadien, qui était l'unique candidat à sa succession, a recueilli 51 voix sur 55 votants lors d'une réunion à huis clos des chefs d'État et de gouvernement du continent. En outre, trois abstentions sont à noter.

Cette élection s'est tenue à l'occasion de la 34e Session ordinaire de l'Assemblée des chefs d'État et de gouvernement de l'organisation panafricaine. En raison de la crise sanitaire mondiale, cet important rendez-vous dans l'agenda de l'UA a été exceptionnellement organisé en visioconférence.  Après ce plébiscite, l'ancien ministre des Affaires étrangères du Tchad s'est dit « profondément honoré par le vote de confiance écrasant et historique des États membres ».

Le poste de vice-président de la Commission, principal enjeu de ces joutes, est revenu à Monique Nsanzabaganwa. La vice-gouverneur de la Banque nationale du Rwanda a obtenu 42 voix, soit plus des deux tiers requis. Elle a devancé entre autres Hasna Barkat Daoud (Djibouti) et Pamela Kasabiiti Mbabazi (Ouganda) qui n'ont eu que 12 voix. Le président rwandais, Paul Kagamé, a joué un rôle majeur dans la victoire de sa compatriote. 

Au sortir du sommet, quatre des six commissaires que compte la Commission de l’UA ont aussi été élus. Les deux commissaires restants le seront au mois de juin prochain. Et comme attendu, le Nigérian, Bankole Adeoye, a été porté à la tête de la toute nouvelle commission Affaires politiques - Paix et sécurité.

Tandis que Josefa Sacko de l’Angola, Amani Abou-Zeid de l’Égypte et Albert M. Muchanga de la Zambie ont conservé leurs postes à la commission Agriculture et Développement durable, à la commission aux Infrastructures et à l’Energie, et à la commission au Commerce et à l’Industrie. Enfin, le président congolais Félix Tshisekedi a succédé à son homologue sud-africain Cyril Ramaphosa à la présidence tournante annuelle de l’Union africaine.

CD/id/ard/APA

Réagir à cet article