Sénégal-Afrique-Economie-Réformes

UEMOA : le taux de mise en œuvre des réformes estimé à 75,5% (ministre)

APA – Dakar (Sénégal) – Par Abdourahmane Diallo

Le taux de mise en œuvre des réformes de l’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA) au Sénégal est passé de 71,1% à 75,5% entre 2017 et 2018, soit une progression de 4,4 points, a déclaré, mardi à Dakar, le ministre sénégalais de l’Economie, des Finances et du Plan.

Amadou Ba qui s’exprimait à l’occasion de la revue annuelle des réformes, politiques, projets et programmes de l’UEMOA au Sénégal a indiqué que le taux moyen d’exécution technique des projets et programmes est passé de 57% à 64%, soit une progression de 7 points sur cette période.

Les évaluations de cette année ont porté sur cent seize réformes et quinze projets et programmes de l’UEMOA qui concernent directement plusieurs domaines sectoriels, et donc plusieurs ministères, a signalé le ministre des Finances.

« Aujourd’hui, la revue en est à sa quatrième édition et des progrès significatifs ont été acquis en termes de consolidation et de modernisation de l’exercice d’évaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires », s’est félicité, pour sa part, le président de la commission de l’UEMOA, Abdallah Bouréma.

La revue, institutionnalisée par la Conférence des chefs d’Etat et de Gouvernement de l’UEMOA au cours de sa session du 24 octobre 2013, comporte un volet technique et un volet politique. Ainsi, la revue se déroule en deux temps.

A l’occasion du volet technique de l’édition 2018, une délégation de la Commission de l’UEMOA a séjourné à Dakar, sur la période du 25 au 27 septembre 2018, pour les besoins des travaux techniques.



Ces travaux ont vu la participation des points focaux attitrés et représentants des départements ministériels. Ils ont permis de faire une évaluation complète et sans complaisance de l’état de mise en œuvre des réformes et des programmes et projets de l’UEMOA et d’élaborer le projet de mémorandum national de la revue, a informé Amadou Ba.

Dans le cadre du volet politique de la revue, objet de la rencontre d’aujourd’hui, l’exercice consistera à jeter un regard sur lesdites évaluations et de valider ensemble le mémorandum issu des travaux techniques.

Les principales conclusions du mémorandum seront restituées au Premier ministre, lors de l’audience qu’il accordera au Président de la Commission de l’UEMOA et au ministre des Finances.


ARD/cat/APA

Réagir à cet article