à l'instant

    Burkina Faso-Terrorisme-Drame

    Un conseiller municipal et son fils tué par des assaillants au Nord du Burkina

    APA-Ouagadougou (Burkina Faso)

    Un conseiller municipal du village de Soboulé (dans la province du Soum) et son fils ont été abattus à Yorsala, village situé à 45 km de Titao, dans la région du Nord du Burkina, par des individus non encore identifiés, dans la nuit du vendredi au samedi, a-t-on appris de source proche médiatique.

    Selon l’Agence d’information du Burkina (AIB) qui a relayé l’information, le conseiller qui se nommerait Abdoulaye Dicko (55 ans) a été tué avec son fils âgé de sept ans.

    Toujours, selon l’AIB, les assaillants ont également blessé un autre enfant de cinq ans du même conseiller.

    Le conseiller municipal tué aurait été l'objet de menace dans son village d’origine, raison pour laquelle, il aurait trouvé refuge à Yorsala avec son troupeau.

    Il s’agirait de représailles  à l’encontre des conseillers municipaux que les assaillants accuseraient de fournir des informations au Forces de défense et de sécurité (FDS) dans le cadre de la lutte contre le terrorisme.

     La zone située dans la région du Sahel du Burkina Faso, non loin de la frontière avec le Mali, est depuis 2015, victimes de plus attaques terroristes.

    La dernière en date est celle ayant coûté la vie à douze soldats burkinabè, lorsque  une quarantaine d’assaillants ont attaqué, au petit matin du 16 décembre 2016, le poste militaire de Nassoumbou, localité située à 45 kilomètres au Nord de Djibo et à une trentaine de kilomètres de la frontière malienne.


    ALK/od/APA

    Réagir à cet article