à l'instant

    • Le Cameroun en croisade contre le pillage de ses forêts et le bra...

      APA-Yaoundé (Cameroun) De notre correspondant : Félix Cyriaque Ebolé Bola - — Le ministre camerounais de l’Administration territoriale (Minat), Paul Atanga Nji a demandé, à travers une note circulaire adressée aux gouverneurs de région, préfets et sous-préfe...

    • Tchad : Kodi Mahamat nouveau président de la Ceni

      APA-N’Djaména (Tchad) De notre correspondant : Adam Hassane Deyé - — L’enseignant-chercheur Kodi Mahamat a été désigné président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), annonce dans un communiqué reçu à APA le Cadre national de di...

    • Nouakchott « regrette » la décision de Trump concernant le Golan

      APA-Nouakchott (Mauritanie) De notre correspondant : Mohamed Moctar - — La Mauritanie a dit « regretter profondément » la signature par le président américain Donald Trump d’un décret reconnaissant de facto « la souveraineté israélienne sur les plateau...

    Côte d'Ivoire-Société

    Côte d'Ivoire: un mort et des blessés graves dans un conflit intercommunautaire

    APA-Abidjan (Côte d'Ivoire)

    Un affrontement intercommunautaire a fait plusieurs blessés graves et d'importants dégâts matériels, mercredi à Zouan-Hounien, dans l'ouest ivoirien après la mort d'un élève, a appris APA sur place dans la capitale économique ivoirienne.

    Selon une source jointe au téléphone par APA dans cette localité, l'origine de ce conflit est la mort d'un jeune élève d'ethnie Yacouba (autochtone) passé à tabac par des jeunes transporteurs malinké (allochtones).

     « L'incident s'est produit dans le village de Téapleu et le jeune élève qui a été tabassé par ces transporteurs a succombé à ses blessures après son évacuation dans un centre de santé. La mort du jeune élève a ainsi soulevé le courroux de ses camarades ainsi que des jeunes Yacouba», explique la même source.

    Selon elle, cette colère des jeunes autochtones Yacouba s'est « déportée aujourd’hui  à Zouan-Hounien où ils ont  pris à partie des jeunes malinkés et leurs commerces dans cette localité faisant plusieurs blessés graves et d'importants dégâts matériels ».

    « Plusieurs commerces et domiciles dont celui du maire ont été saccagés », précise encore cette même source, ajoutant que les autorités administratives et sécuritaires ainsi que les leaders communautaires sont à pieds d'œuvre pour ramener le calme dans cette localité.

    Les conflits communautaires sont légions en  Côte d'Ivoire ces dernières années. En 2016, un affrontement entre des éleveurs peulhs et des agriculteurs à Bouna dans le Nord-Est du pays avait fait trente-trois morts et une cinquantaine de blessés.

    LB/ls/APA

    Réagir à cet article