Sénégal-Enfance-Protection

Une coalition d’associations sénégalaises plaide pour un Code de l’enfant

APA-Dakar (Sénégal) Par Oumou Khary Fall

Le président de la Coalition nationale des associations et ONG en faveur de l’enfant (CONAFE) du Sénégal, François Raoul Latouffe a plaidé, mardi à Dakar, pour l’adoption d’un Code de l’enfant et du projet de loi portant sur le statut des Daras (écoles coraniques) pour « une meilleure protection de l’enfant ».

« Malgré les mesures institutionnelles, réglementaires, politiques et des programmes de l’Etat du Sénégal depuis 2002 pour donner effet à son engagement avec la contribution significative de différents acteurs (agences onusienne, partenaires au développement, société civile), beaucoup d’efforts restent à faire pour la protection des enfants», a analysé indique M. Latouffe.

Il s’exprimait au cours d’une journée d’action avec le secteur privé en prélude au 30ème anniversaire de la Convention des droits de l’enfant célébré le 20 novembre.

A son avis, le Code de l’enfant et le projet de loi portant sur le statut des Daras sont nécessaires pour mieux protéger et retirer les enfants des rues du Sénégal de façon définitive.

« On n’a plus besoin de théories, ce que nous voulons, c’est que l’on ne voit plus d’enfants dans les rues du Sénégal », a dit le président de la CONAFE.

Au cours de la journée d’action, les entreprises privées membres de la « plateforme RSE en faveur de l’Enfance » ont réaffirmé leur détermination et engagement à prendre en compte dans leur politique « les droits de l’enfant, mais également à contribuer  de façon durable en tant que défenseures des enfants à l’amélioration de leur situation à travers une approche basée sur leurs droits humains».


OKF/te/APA

Réagir à cet article