Sénégal-UEMOA-Energie

Vers des politiques énergétiques efficientes et cohérentes en zone UEMOA

APA – Dakar (Sénégal) Par Abdourahmane Diallo

L’Union économique et monétaire ouest-africain (UEMOA), dans le cadre de ses politiques de développement, met en œuvre, depuis 2 ans, un Système d’information énergétique (SIE-UEMOA) devant permettre, à terme, aux huit pays membres de l’organisation de se doter de politiques énergétiques structurées et cohérentes, articulées autour des priorités bien édifiées, a appris APA lundi, auprès de la représentante-résidente de l’UEMOA à Dakar, Mme Aissa Kabo.

« Le projet dénommé programme de mise en œuvre d’un Système d’information énergétique dans les pays de l’UEMOA vise à accompagner les pays membres afin qu’ils disposent chacun en ce qui le concerne d’un Système d’information énergétique national efficient et performant », a-t-elle déclaré lors d’un séminaire sur le renforcement et l’implémentation SIE-Sénégal.

Le SIE-UEMOA, outil communautaire mis place en 2015 par l’Union, en partenariat avec l’Institut de la francophone pour le développement durable (IFDD), l’agence d’exécution de cette politique énergétique sous régionale sera installé dans tous pays membres, a relevé la représentante-résidente de l’UEMOA au Sénégal.

« Les SIE-nationaux seront totalement autonomes dans l’élaboration de politiques énergétiques efficientes et cohérentes », a souligné Madame Kabo.

Elle a, par ailleurs, rappelé qu’avant la mise en place du SIE-UEMOA, « il n’existait pas (dans cet espace) une base de données commune permettant de connaitre la situation globale de l’énergie sous toutes ses caractéristiques (consommation production, approvisionnement) ».

Outre le renforcement des capacités des ministères en charge de l’énergie des Etats membres de l’union par le développement et la gestion SIE-nationaux, le projet devrait également permettre à la commission de l’UEMOA de se « doter d’outils lui permettant de suivre en temps réel l’évolution des statistiques énergétiques dans les pays membres », selon toujours Aissa Kabo.

Intervenant à ce séminaire, la coordonnatrice nationale du Système d’information énergétique-Sénégal, Fatou Thiam Sow, a souligné que cette structure rattachée au ministère du pétrole et des énergies sera « un cadre officiel de partage et de réflexion stratégique dans le secteur de l’énergie ».

Elle a toutefois indiqué que cette plateforme web, par souci de transparence, « va assurer la publication de données fiables en perspectives d’une orientation des politiques publiques en matière énergétique ».

La coordonnatrice nationale de SIE-Sénégal a souligné par ailleurs que « ces mêmes statistiques seront mises à la disposition des universitaires et chercheurs dans le secteur de l’énergie ».

ARD/cd/APA

Réagir à cet article