à l'instant

    Mauritanie-Economie

    Vers l'évolution et la modernisation des moyens de paiement en Mauritanie

    APA-Nouakchott (Mauritanie)

    La Banque Centrale de Mauritanie (BCM) a organisé mercredi un séminaire visant à passer en revue les étapes franchies et les moyens permettant la poursuite de l'évolution et de la modernisation des moyens de paiement dans le pays, a-t-on constaté à Nouakchott.

    La réflexion qui dure trois jours couvrira aussi le développement du change et le renforcement des moyens permettant aux citoyens d'accéder aux produits et services bancaires appropriés à des coûts raisonnables.

    Il s’agit notamment de mieux assurer des fonctions importantes comme l'émission et la gestion, pour le compte de l'Etat, de la monnaie fiduciaire, la promotion, la stabilité, la sécurité et l'efficience des systèmes de paiement, a expliqué le gouverneur de la BCM, Abdel El Aziz Ould Dahi.

    Celui-ci a rappelé que son institution, à l'instar de toutes les banques centrales, s’est retrouvée confrontée aux problèmes de sécurité tant au niveau des substrats qu'au niveau des éléments internes dans les visuels.

    « Nous avons pu créer une synergie entre les banques permettant une interopérabilité de la carte bancaire entre les banques mauritaniennes», soulignant qu’une telle synergie a favorisé la mise en place d'un système de paiement collectif conforme aux normes internationales EMV assurant ainsi la sécurité et la fiabilité.

    Ould Dahi a signalé que le système de paiement monétique national permet à tous les porteurs de cartes mauritaniennes d'effectuer des paiement électroniques, principalement dans les grands commerces.

    Pour lui, l’objectif consiste à étendre l'acceptation des cartes bancaires à de nouveaux secteurs économiques, notamment les services publics.

    Il a affirmé que le processus de modernisation des moyens de paiement et de gestion fiduciaire se poursuit à travers la mise en place, dans le cadre du pilotage stratégique des projets, de mesures comprenant notamment la télé-compensation et le règlement de gros montants en temps réel (RTGS).

    Ces mesures, a dit le gouverneur de la BCM, portent également sur le paiement « Mobile Banking » qui permettra la prise en charge des paiements effectués à travers les téléphones mobiles et facilitera les échanges en zones non couvertes par le réseau bancaire à moindre coût favorisant ainsi l'inclusion financière.

    Il a en outre annoncé la transformation et l’automatisation du Centre de tri des billets de banque pour mieux entretenir et améliorer la qualité de la circulation de la monnaie fiduciaire via la détection des faux billets et le remplacement des coupures endommagées par des billets neufs.

    MOO/od/APA

    Réagir à cet article