Selon les explications de la ministre de la santé et de l'hygiène publique, Dr Raymonde Goudou-Coffie, ce centre d’un montant de 13 624 272 259 FCFA, entièrement financé par l’Etat ivoirien  « est unique dans la sous-région » et permet « de traiter sans hospitalisation ». 

Poursuivant, la ministre de la santé a relevé qu’il comporte « deux bunkers pour traiter 160 à 200 patients par jour et par bunker ». 

« La radiothérapie est une technologie de pointe qui exige beaucoup de précisions. Nous disposons de ressources humaines qualifiées », a rassuré Dr Raymonde Goudou –Coffie qui annonce que le centre national de Radiothérapie qui porte le nom du président Alassane Ouattara,  fonctionnera  « à plein régime à partir du 25 janvier 2018 ».

Le Président-Directeur Général de la Société à capitaux marocains,  AGENTIS, partenaire technique du projet, Adil Mesfioui tout en  saluant  la coopération Sud-Sud a souligné que ce centre,  fait de la Côte d’Ivoire  ‘’le pionnier de la région en matière de lutte contre le cancer ».

Pour sa part, Alassane Ouattara a indiqué qu’il « marque une avancée importante dans le domaine de la santé ». « Nous  continuerons d’investir dans le domaine de la santé », a promis M. Ouattara.

 Le Centre  qui est comprend 4 bâtiments aura entre autres missions « la sensibilisation, la prévention, le dépistage, le diagnostic, la réinsertion des patients ».

 

SY/hs/ ls/APA