Selon le ministère, des vérifications approfondies effectuées sur les dossiers de candidature, dans le cadre de l'organisation des concours administratifs de la session 2021, ont permis d'identifier "trois présumés candidats en possession de dérogations frauduleuses". 

Suite aux vérifications, des dispositions ont été prises pour leur interdire l'accès aux centres de compositions et une plainte a été déposée contre eux auprès du procureur de la République.  

Nonobstant les faits de faux qui pèsent sur eux, deux parmi les trois candidats concernés, se sont présentés le samedi 23 octobre 2021 sur des centres de composition, souligne le ministère, rapportant qu'ils ont été appréhendés et mis à la disposition de la gendarmerie nationale. 

La troisième personne qui devrait prendre part aux compositions du dimanche 24 octobre 2021, ne s'est pas présentée. Toutefois, sera-t-elle poursuivie pour cette falsification de la signature du ministre de la Fonction publique et de la modernisation de l'administration.

Le ministère de la Fonction publique,  chargée d'organiser les concours administratifs, assure opérer sous le triptyque transparence, équité, célérité. Dès lors, tout acte de fraude ou de corruption sera traqué et traité selon les procédures en vigueur. 

AP/ls/APA