« Au titre des étudiants, le budget alloué aux bourses d'étude et aux secours financiers pour l'année académique 2016-2017 et 2017-2018 est de l'ordre de 15 milliards FCFA», a indiqué M. Mabri qui s'exprimait dans un discours lors d'une cérémonie de rentrée solennelle (2018-2019)  des établissements de  l'enseignement supérieur de Côte d'Ivoire  présidée par le Premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly.

« Nous devons procéder à une revue de cette question importante de la bourse d'étude puisqu'aujourd'hui l'enveloppe qui est disponible permet d'allouer les bourses et secours financiers à environ 31 167 étudiants », a-t-il ajouté, expliquant au chef du gouvernement ivoirien la vision de son département ministériel  déclinée en six axes stratégiques.

Poursuivant, M. Mabri a fait savoir qu'en termes de capacité d'hébergement  des étudiants, « nous disposons de 19 cités universitaires dont une dizaine sont fonctionnelles avec à peine 6000 lits ».

Cependant, il a assuré que cette capacité d'accueil des résidences universitaires « pourra être doublée si les travaux en cours s'achèvent ».

Auparavant, M. Mabri a exprimé la gratitude de son département ministériel à l'exécutif ivoirien pour les efforts consentis en faveur de l'enseignement supérieur ivoirien.

 « Malgré les efforts consentis, les établissements d'enseignement supérieur continuent d'être l'objet de mouvements d'humeur qui perturbent son fonctionnement et qui ne nous permet pas d'être totalement performants», a-t-il déploré énumérant une série de défis à relever.

Au nombre de ceux-ci , il a entre autres cité, les défis de l'accès à l'enseignement supérieur et l'employabilité ainsi que l'insertion professionnelle des diplômés.  « Je voudrais vous dire notre engagement à travailler pour un enseignement supérieur apaisé et efficace au service du développement », a-t-il promis au Premier ministre ivoirien.

LB/ls/APA