Le ministre Abdourahmane Cissé s’exprimait à l’issue de l’adoption à l’unanimité des députés membres  de la Commission des affaires économiques et financières de l’Assemblée nationale du projet de loi de ratification de l’ordonnance du 24 octobre 2018 portant création, attributions, organisation et fonctionnement du Fonds  pour le Programme électricité pour tous (Fonds PEPT).

L’objectif est faire le branchement de 400 000 ménages en 2019 et 2020 pour arriver à un million de ménages qui bénéficient du PEPT à fin  2020 pour 60 milliards FCFA.

« Nous avons mobilisé 50 milliards FCFA avec les bailleurs de Fonds c’est-à-dire 35 milliards FCFA avec la Banque mondiale, l’Union européenne et l’Agence française de développement (AFD) et nous venons de mobiliser 15 milliards FCFA avec la Banque africaine de développement (BAD). L’Etat vient avec 10 milliards FCFA » a annoncé le ministre du Pétrole, de l'énergie et des énergies renouvelables.

Le Programme d’électricité pour tous est un programme qui permet aux populations ivoiriennes d’avoir accès au branchement à l’électricité en payant seulement 1000 FCFA au lieu de 150 000 FCFA.  Ce Programme a permis depuis janvier dernier, la baisse de 20% du prix du kwh en faveur des abonnés au tarif domestique social (5 A). 

« A la date d’aujourd’hui, nous avons 680 000 ménages qui ont bénéficié du Programme électricité pour tous. L’objectif est d’arriver à un million au cours des prochaines années de sorte que nous passons d’un taux de desserte en dessous de 30% à fin 2011 à un taux de desserte de plus de 50% à fin 2020 », a expliqué M. Cissé, insistant que l’objectif du Président Alassane Ouattara est de « faire en sorte que tous les ivoiriens, tous les ménages pussent avoir accès à de l’énergie à domicile».    

Le PEPT est couplé au Programme national de l’électrification rurale (PRONER).  « Au cours des dernières années beaucoup a été fait. Nous avons plus que doublé le nombre de localités qui étaient électrifiées. Le taux de couverture qui représente le pourcentage de localités électrifiées sur le nombre total de localités en Côte d’Ivoire était de l’ordre de 33% en 2011 » a rappelé Abdourahmane Cissé, ajoutant que « nous souhaitons arriver à 80% en 2020 ».

Ce Programme éminemment social, a-t-il conclu, « permettra aux ivoiriens d’avoir de l’électricité à domicile sans compter l’impact positif pour les jeunes en matière d’éducation, de création d’emploi et d’activités économiques ». 

LS/APA