"La micro-finance représentent à peu près 6% de taux de bancarisation en Côte d'Ivoire", a dit M. Tanoe, lors d'une conférence de presse sur l’organisation des Journées nationales de la micro-finance (JNM) prévues les 15 et 16 mars 2018 sur le thème, "La contribution de la micro-finance dans l'inclusion financière en Côte d'Ivoire".

Il a souligné que "les encours de crédits  (crédits restant à payer) sont passés de 79,2 milliards en 2013 à 250,3 milliards Fcfa en 2017", alors que le solde de dépôt est passé de 126,2 milliards Fcfa en 2013 à 250,2 milliards Fcfa au 30 septembre 2017.

Le secteur de la micro-finance en Côte d’Ivoire connaît ces dernières années un essor. Les principaux indicateurs ont enregistré une forte croissance avec un accroissement du nombre de bénéficiaires et de clients qui a atteint 1,44 million à fin septembre 2017 contre 779.000 en 2013.

Pour amplifier cette croissance, l’Apsfd-ci a décidé d’organiser les Journées nationales de la micro-finance pour sensibiliser la population sur la contribution du secteur dans le développent socio-économique du pays, a fait savoir M. Cyrille Tanoe.

L’Apsfd-CI célébrera à l’occasion de cette première édition des JNM ses 20 ans d’existence. « Nous organisons ces journées pour donner un retentissement assez fort pour dire que la micro-finance a atteint une certaine maturité et une évolution qui mérite d’être portée à la face du public», a déclaré le président de l’organisation, Georges Yao Kouassi qui avait également à ses côtés va vice-présidente Hélène Diarra et le Commissaire général de ces journées, Ismaël Boga-N’guessan.

A la clôture de ces journées, il est prévu une célébration des Awards de la Microfinance à travers trois trophées récompensant les Systèmes financiers décentralisés  (SFD), en matière d’inclusion financière, de finance agricole et d’innovation.

En Côte d’Ivoire, 51 établissements de microfinance sont agréés sur toute l’étendue du territoire, où l’on dénombre 308 agences. 

PIG/ap/ls/APA