Les travaux de ces états généraux dureront six mois. Mme Mariatou Koné, ministre de l'Éducation nationale et de l'alphabétisation, avait exprimé lors de sa prise de fonction, sa volonté d'organiser "les états généraux sur les acquis de l'éducation nationale et de l'alphabétisation dans l'optique d'un dialogue direct avec tous les acteurs et partenaires du système éducatif national ". 

"Je m'engage à consolider les acquis et à apporter les améliorations nécessaires à l'effet de rendre notre système éducatif toujours plus performant en matière d'offres, en matière d'accès, en matière de qualité", avait déclaré Mariatou Koné.

Cette ambition, la ministre de l'Éducation et de l'alphabétisation veut la réaliser avec l'ensemble des acteurs et des partenaires directs ou indirects de l'école, entre autres, les enseignants, les syndicats, les élèves, les partenaires techniques et financiers, et la société civile.

"Notre boussole doit être la recherche permanente de la performance, de l'excellence, de la qualité, du mérite, ainsi que la transparence et l'équité", a dit Mme Mariatou Koné, qui veut adapter l'école aux exigences à l'ère du numérique. 

AP/ls/APA