« Au cours d'un mariage à Daoukro, une bagarre généralisée entre jeunes de différentes communautés a éclaté. Le bilan humain de cet incident fait état de deux blessés par arme blanche. Des derniers ont été transférés au Centre hospitalier universitaire de Bouaké. L'un d'eux ayant subi son opération, le second le fera incessamment. À l'heure, actuelle, aucune perte en vie humaine n'est à déplorer », a assuré le Général Vagondo Diomandé, le ministre ivoirien de la sécurité et de la protection civile dans un communiqué diffusé sur sa page officielle facebook. 

« La médiation des leaders communautaires et des autorités locales a permis de ramener le calme. Des mesures sont prises par les forces de l'ordre.  C'est le lieu de rappeler que toute information fausse tendant à diffuser la mort d'un homme sera considérée comme une volonté d'attiser la haine entre les ivoiriens et sera passible de poursuites judiciaires», a prévenu le Général Diomandé, invitant les populations au calme et au dialogue.

LB/ls/APA