"Depuis le mois de février (2021), déjà, l'Institut Pasteur de Côte d'Ivoire indiquait la présence de ce variant dans notre pays; c'est sûr que de là jusqu'aujourd'hui, la maladie a certainement beaucoup progressé (...), ce qui explique le nombre de cas de regain", a soutenu Dr Blaise Koné.

Selon Dr Blaise Koné, le variant anglais détecté à Abidjan, connaît une circulation "active" et principalement à Abidjan, l'épicentre de la maladie dans le pays. C'est pourquoi il faut redoubler d'effort dans le respect des mesures barrières contre la Covid-19.

La Côte d'Ivoire a adhéré au mécanisme Covax, une initiative mondiale consistant à collaborer avec les fabriquants des vaccins contre la Covid-19. Le pays a reçu le 26 février 2021, 504.000 doses d'AstraZeneca et au nom de l'amitié ivoiro-indienne 50.000 autres doses le 5 mars. 

Le pays qui ambitionne de vacciner 58% de sa population, envisage de recourir à d'autres sources de financement en dehors du mécanisme Covax. Sur les populations à vacciner, le mécanisme Covax interviendra à hauteur de 20%, la Banque mondiale (19%) et l'Etat ivoirien (19%).

Le ministre ivoirien de la Santé et de l'Hygiène publique, Aouélé Aka, a exhorté les populations en Côte d'Ivoire à se faire vacciner, indiquant que pour l'heure il n'y a pas de solution, il n'y a que des mesures de prévention, entres autres les mesures barrières et les vaccins. 

Surtout, dira-t-il, "il faut faire confiance" au vaccin AstraZeneca,  utilisé aujourd'hui par une quinzaine de pays africains éligibles au mécanisme Covax à qui il a été alloué le vaccin et "dans aucun de ces pays on nous a signalé un décès dû à AstraZeneca". 

Cette plate-forme de sensibilisation a été organisée par la Confédération générale des entreprises de Côte d'Ivoire  (Cgeci,  Le Patronat ivoirien). La représentante du président du Patronat ivoirien, Martine Koffi Studer, vice-présidente de l'organisation a salué la mobilisation du secteur privé.  

Mme Martine Koffi Studer, également présidente de la Coalition des entreprises de Côte d'Ivoire, a souligné que cette structure a été créée pour veiller à la santé des travailleurs. La réunion a d'ailleurs regroupé plusieurs médecins d'entreprises et des employés. 

La Cgeci regroupe environ 3.500 entreprises de tous les secteurs d'activités. Ces entreprises contribuent à 80% des recettes fiscales de l'Etat de Côte d'Ivoire et emploient au total plus de 400.000 travailleurs. 


AP/ls/APA