"Les premières conclusions de l'enquête diligentée au lendemain du crash de cet aéronef, un hélicoptère de l'armée ivoirienne, indiquent que le crash serait survenu suite à des conditions météorologiques défavorables", a dit M. Amadou Coulibaly, à l'issue d'un Conseil des ministres.  

Il a ajouté que "les premières constatations pensent que l'aéronef a pu être frappé par la foudre, mais à partir du moment où une des boîtes noires a été trouvée, et la deuxième étant toujours en train d'être recherchée, leur exploitation permettra de dire de façon précise quelles étaient donc les conditions météorologiques qui ont été à la cause du crash de cet hélicoptère de l'armée". 

"Les recherches ont permis de retrouver les dépouilles des membres de l'équipage, constitué de trois instructeurs étrangers et de deux opérateurs ivoiriens", a-t-il souligné, rappelant que le crash de l'aéronef a eu lieu dans la nuit de jeudi 9 au vendredi 10 septembre 2021.  

Un hommage militaire sera rendu aux victimes ivoiriennes vendredi à la Place d'armes de l'Etat-major général des armées, a-t-il annoncé, indiquant qu'en ce qui concerne les instructeurs étrangers, ils auront droit à des honneurs à la base aérien d'Abidjan avant le rapatriement de leurs corps.  


AP/ls/APA