M. Fologo a tiré sa révérence dans une clinique de référence de la place, à Abidjan. Sur les réseaux sociaux, les Ivoiriens pleuraient cet homme politique, qui a été plusieurs fois ministres sous feu Félix Houphouët-Boigny.

"Il a marqué l'histoire politique de la Côte d'Ivoire. Comme un père, il a contribué à nous armer pour le combat démocratique", a écrit sur sa page Facebook, Toikeusse Mabri, le président de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI).

Journaliste de formation, il a été entre autres ministre de l'Information, de la Culture, et occupé le portefeuille du ministère des Sports. 

AP/ls/APA