Les deux accusés qui avaient été acquittés la veille par les juges de la CPI devront rester en prison pour l'instant.

Les juges de la Cour pénale internationale CPI ont rejeté, un peu plutôt, l’appel introduit par le procureur demandant la poursuite de la détention de l'ex-président ivoirien et l'ancien leader des Jeunes Patriotes.

Toutefois, la Cour a demandé « au greffe de la CPI de garantir le retour » de Gbagbo et de Blé Goudé « au siège de la Cour quand celui-ci sera nécessaire ».

Détenus après la crise postélectorale de 2010-2011 qui a fait plus de 3000 morts, ils étaient accusés notamment de quatre chefs d’inculpation, dont crimes contre l'humanité.

LS/APA