« Le Conseil a adopté un décret instituant l’Identifiant unique du  foncier en Côte d'Ivoire (IUFC) », a dit Sidi Touré, expliquant que «  c’est un numéro alphanumérique d’identification fixe de 20 caractères  générés dans le traitement des dossiers fonciers à attribuer à toute  parcelle située sur le territoire national ».  

Cet  identifiant, soulignera-t-il, « devient le seul référentiel foncier  reconnu par les administrations intervenant dans le domaine foncier en  Côte d'Ivoire », lors d'un point de presse. 

«  Les structures en charge du foncier dans chaque administration sont  tenues de régulariser la désignation des parcelles entièrement  immatriculées ou non dans un délai d’une année », a-t-il poursuivi.   

Selon  le porte-parole du gouvernement,  « cette mesure vise à mettre un terme  à la juxtaposition des différents systèmes d’identification des  parcelles et à établir une nomination continue et unique des parcelles  en vue de rationaliser et de sécuriser la gestion du foncier » dans le  pays. 

AP/ls/APA