Ce prix organisé par la Confédération générale des entreprises de Côte d’Ivoire (CGECI, Le Patronat ivoirien) a été attribué à la clôture de la CGECI Academy 2017, en présence de plusieurs personnalités dont le Premier ministre ivoirien Amadou Gon Coulibaly, au cours d’un dîner gala à Abidjan.

Trois autres nominés ont été distingués dans leur catégorie. Ainsi, le Prix du meilleur entrepreneur 2017 est revenu à Gérard Amangoua président d’un groupe pharmaceutique, et celui de meilleur manageur de l’année au Directeur général de la BICICI, Jean-Louis Menann-Kouamé. Le Prix du meilleur jeune entrepreneur, quant à lui, a été emporté par Mohamed Lamine Bakayoko avec son projet de torréfaction et de commercialisation de café robusta. 

La CGECI Academy est une plateforme d’échanges d’expériences et de promotion des jeunes talents entrepreneurs du pays. Elle vise à faire émerger des champions nationaux en accompagnant notamment les projets de Start-up à forts potentiels de croissance. La 6ème édition s’est déroulée du 29 au 30 septembre 2017.

Après l’université Laval de Québec, au Canada, Aboubacar Karim est rentré dans son pays, la Côte d’Ivoire, où il a créé son entreprise. Avec l’enveloppe de 10 millions de Fcfa du Prix CGECI Academy, il compte acheter des drones pour étendre son business.

Ce jeune ivoirien veut apporter des solutions aux paysans estimés à plus de 5 millions dans le pays grâce à ses drones agricoles qui permettent de diagnostiquer les parcelles touchées par la maladie et d’apporter des traitements phytosanitaires.

Pour cette édition, la CGECI a également décidé de décerner des prix internes et institutionnels. La Commission juridique et fiscale du Patronat a obtenu le prix de la meilleure Commission. Le Ministère de l’Economie et des finances a eu un prix pour les efforts en matière d’ «apurement significatif » de la dette intérieure.

La Côte d’Ivoire qui ambitionne d’être un pays émergent en 2020, veut faire du secteur privé le moteur de la croissance. Le taux d’investissement est passé de 8,5% en 2011 à 20,50% en 2016, un bond significatif. Le gouvernement envisage d’atteindre 24% en 2020.

Le Premier ministre ivoirien a offert 5 millions de Fcfa à chacun des deux jeunes entrepreneurs et promis de les recevoir en audience. Manifestement, le chef du gouvernement veut apporter un soutien intégral de l’Etat à l’émergence de champions nationaux. 

PIG/ap/ls/APA