Cet hôpital qui a coûté 25 milliards FCFA est le premier du genre dans le pays et en Afrique de l'ouest avec  pour objectif d'améliorer l'offre de santé pour le couple mère-enfant.

 A cette cérémonie qui a rassemblé un parterre de personnalités nationales et internationales ( du monde culturel, sportif et politique...),  le chef de l'État ivoirien a réaffirmé sa détermination à œuvrer ''sans relâche " au bien-être des ivoiriens et de toutes les populations vivant en Côte d'Ivoire.

« Mon ambition est de rapprocher les structures sanitaires des populations. Nous devons le faire tout en relevant les plateaux techniques qui étaient totalement défaillants en 2011. Je me suis personnellement engagé à restaurer le système de santé de notre pays», a affirmé M. Ouattara dans une allocution se disant « particulièrement heureux et émerveillé » par la qualité de l'hôpital mère-enfant de Bingerville, un projet  réalisé par la ''Fondation Children of Africa'' de la première dame ivoirienne, Dominique Ouattara, de concert avec ses partenaires.

Selon le président ivoirien,  l'ouverture de l'HME constitue ”une réponse concrète à notre vision et se positionne  déjà  comme une référence dans le système de santé par la qualité de son plateau technique et l'expertise du personnel soignant".

Poursuivant,  il a adressé ses félicitations à la première dame Dominique Ouattara, affirmant que " c'est une œuvre de cœur et d'amour » réalisée par celle-ci. M. Ouattara a conclu son adresse en invitant la direction et le personnel soignant de l'HME à «prendre soin de cette belle infrastructure ».

Avant lui,  son épouse Dominique Ouattara, première dame de Côte d'Ivoire dont la fondation a conçu et réalisé ladite infrastructure sanitaire, a remercié les donateurs et l'ensemble des structures publiques et privées qui ont contribué à la réalisation de l'HME.

«Cet hôpital a été conçu et réalisé pour offrir des soins de qualité à des coûts raisonnables et accessibles à tous», a-t-elle déclaré invitant à son tour, la direction et le personnel soignant de l'HME à œuvrer de sorte à ce que cet établissement de niveau trois dans la pyramide sanitaire ivoirienne devienne « un hôpital de référence dans toute l'Afrique».

Dans la foulée,  Mme Ouattara a,  par ailleurs,   annoncé la livraison dans quelques mois de la Maison de vie pour enfants construite à quelques encablures de l'HME. Cette maison de vie pour enfants offerte par la Fondation Lala Salma du royaume du Maroc, a-t-elle fait savoir, « servira à loger les enfants qui seront en traitement loin de leurs domiciles ».

Pour sa part,  la ministre ivoirienne de la santé et de l'hygiène publique,  Raymonde Goudou Coffie a traduit la reconnaissance de son département ministériel à Mme Ouattara pour la construction de cet  hôpital estimant que « l'arrivée de l'HME est une bouffée d'oxygène » pour son ministère.

« Nous sommes déjà sur la voie de l'émergence en 2020 et l'HME en est l'un des piliers », a indiqué Mme Coffie exhortant ses collaborateurs à rester à l'écoute des malades.

Quant à Frédéric Du Sart et Da Silva Anoma, respectivement directeur général et directeur médical de l'HME, ils se sont attelés à la présentation de cette nouvelle structure sanitaire dont ils ont la direction.

«L'hôpital accueillera 25% de patients en situation de précarité et 75% d'assurés et de patients directs. Cet établissement restera à la pointe de l'innovation. Les urgences et les plateaux techniques sont dotés des équipements les plus performants», a expliqué Mme Da Silva soulignant que «nous sommes le premier service de réanimation pédiatrique en Côte d'Ivoire ».

L'HME est un établissement privé à but non lucratif avec pour mission de service public  réalisé par la ''Fondation  Children of Africa''. Il a pour  objectif  d'améliorer l'offre de santé des populations particulièrement, le couple mère-enfant.

L'HME dont la première pierre a été posée le 29 juin 2013 par le président Alassane Ouattara, est bâtie sur une surface de 16.300m² avec un plateau technique de dernière génération et une capacité d'accueil de 130 lits et places.

Plusieurs offres de soins sont  proposées par l'établissement qui sera ouvert aux consultations dès lundi prochain. Il s'agit entre autres,  pour la mère, de la gynécologie,  de l'assistance médicale et  à la  procréation, pour l'enfant, de la néonatalogie, de la chirurgie médicale et pédiatrique, et plusieurs autres services dont l'ophtalmologie,  la cardiologie,  la médecine physique et la psychologie.

LB/ls/APA