L’information a été donnée mercredi par le porte-parole du  gouvernement ivoirien Sidi Touré, à l’issue d’un Conseil des ministres  qui s’est tenu à la Fondation Félix Houphouët-Boigny à Yamoussoukro, la  capitale politique et administrative du pays. 

M. Kah Zion qui  assurait la présidence du Conseil d’administration, est le patron du  journal Le Nouveau Réveil, organe de presse proche du Parti démocratique  de Côte d'Ivoire (Pdci), ex-allié au pouvoir. Nommé Président du  Conseil depuis près de six ans, son mandat devrait s’achever en  juillet. 

Outre cette nomination, le Conseil  des ministres a adopté la nomination de l’ex-maire de Daloa (Centre-Ouest),  Samba Coulibaly en qualité de représentant du président de la République  au Conseil d’administration du Bureau national d'études techniques et  de développement (BNETD).

Il remplace M. Rémi  Allah Kouadio, un cadre du Pdci. Selon le porte-parole du gouvernement  ivoirien Sidi Touré, ces nominations interviennent dans le cadre des  prérogatives du chef de l’Etat, qui a signé le décret mettant fin à ses  fonctions.

Le Conseil a également approuvé la  nomination de Chantal Nanaba Camara, magistrate hors hiérarchie,  précédemment conseiller à la Chambre judiciaire de la Cour suprême, en  qualité de présidente de la Cour de cassation.

M.  Patrice Yao Kouadio, magistrat hors hiérarchie, précédemment conseiller  à la Chambre judiciaire de la Cour suprême, a été nommé président du  Conseil d’Etat. Par ailleurs, le chef de l’Etat a pris un décret nommant  Dramane Coulibaly directeur général de la Loterie nationale de Côte  d'Ivoire (Lonaci).

Le directeur général de  l'Autorité de Régulation des Télécommunications de Côte d'Ivoire  (ARTCI), Bilé Diéméléou Amon Gabriel, lui, a été reconduit dans ses  fonctions. Il est en poste depuis le 22 mai 2013. 

AP/ls/APA