"Il nous revient de manière récurrente que des applications téléchargeables sont mises à la disposition du public pour faciliter la conversion des numéros téléphoniques", dans les smartphones, pour le passage de 8 à 10 chiffres, indique l'ARTCI dans un communiqué.

L'ARTCI, le régulateur du secteur des Télécoms et TIC en Côte d’Ivoire, a fait savoir "qu'à ce jour, elle n'a mandaté aucune entreprise pour agir en son nom en ce qui concerne de telles applications, en dehors des opérateurs de téléphonie qui le font pour leurs propres abonnés".

Elle a rappelé aux développeurs que de telles applications requièrent les dispositions légales relatives à la protection des données à caractère personnel et à la sécurité numérique.

Le régulateur relève que la mise en place d'une telle application doit obéir aux principes du nouveau Plan de numérotation à 10 chiffres qui doit être strictement respecté lors de leur conception.   

De ce fait, il appelle à la vigilance de toute la population, les invitant à consulter son site web pour s'informer des dispositions pratiques relatives au changement du Plan national de numérotation.

Toutefois, l'ARTCI rassure les usagers des services de télécommunication qu'elle "mettra à leur portée une application prenant en compte les dispositions et principes" de la nouvelle numérotation.

L'Etat de Côte d'Ivoire a décidé du passage des numéros de téléphone de huit à dix chiffres à compter du 31 janvier 2021 parce que les blocs de numérotation attribués aux opérateurs arrivaient à saturation. 

AP/ls/APA